Mes astuces pour améliorer sa concentration

Mes astuces pour améliorer sa concentration - Bien-être - Le journal de SaxeDepuis le monde qui bourdonne je n’ai jamais eu autant de difficulté à me concentrer, fermer les écoutilles pour ne plus faire que ce qui est là, devant moi. Fermer la porte pour quelques instants à tout ce qui se présente aujourd’hui si facilement à nous au présent : un mail qui vient d’arriver, une notification à regarder, un message souriant, un nouvel article à dévorer… autant de mains tendues vers la porte de sortie des moments concentrés, autant d’obstacles qui retardent nos « C’est fait ! », mon efficacité étourdie à force de papillonner, de vouloir tout en même temps gérer, commencer, avancer, régler.

Pour m’aider, j’ai créé autour de mes moments travaillés une véritable routine qui me permet d’entrer en douceur dans mon temps de travail, de l’organiser pour savoir comment l’employer au mieux et ne plus me perdre dans des paniques factices, des oublis facilement évitables, des tergiversations retardant l’échéance au lieu de l’avancer. Voici toutes les astuces pour améliorer sa concentration qui m’aident au quotidien à travailler en toute sérénité de façon efficace, agréable et concentrée. J’espère qu’elles vous aideront à trouver votre propre rythme et de douces solutions si vous avez des difficultés à vous concentrer.

Mes astuces pour améliorer sa concentration - Bien-être - Le journal de SaxeAvant de commencer à travailler
1. Méditation et Yoga

Que ma journée commence face au bureau à 8 ou 14 heures, j’aime m’y préparer par 20 à 30 minutes calmes et souriantes pour me recentrer. Ce qui – selon les périodes – me pousse plus facilement vers la méditation ou le yoga. J’ai tendance à me tourner vers la méditation dans les périodes où je suis particulièrement stressée ou lorsque je ne travaille pas chez moi et n’ai pas d’endroit en retrait pour faire une courte séance de Yoga. Je le réserve donc pour les jours où je travaille chez moi et tout particulièrement dans les périodes – comme en ce moment – où je sens que je manque d’énergie. Si cette courte session de méditation comme de Yoga n’a pas été suffisante – et sauf dette de sommeil importante elle l’est la plupart du temps – je m’accorde 15 à 20 minutes de sieste. Ces quelques minutes sont (très) difficiles à s’accorder les premiers temps mais le bénéfice en terme de concentration et donc d’efficacité gagnée est tel que très rapidement on ne peut plus s’en passer !

Les chouettes outils que j’utilise au quotidien

Pour méditer – L’application anglophone Headspace
Pour des séances de Yoga guidées – La chaîne YouTube Yoga with Adriene découverte grâce à Noémi que vous connaissez déjà ici !

2. Un environnement calme et agréable

Entreprendre certaines tâches importantes de notre to-do list commence souvent – comme par réflexe – par un grand rangement. D’instinct l’on sait qu’il nous faut nous débarrasser de tous les distracteurs extérieurs pour pouvoir commencer et se plonger sans arrière pensée dans ce travail qui demande toute notre attention. Avant de commencer à travailler si cela n’a pas été fait la veille, je prends le temps de ranger mon bureau et la pièce dans laquelle je travaille pour que rien ne me perturbe plus une fois lancée ni ne me tente de m’arrêter en plein milieu de ce que je fais pour ranger/nettoyer/déplacer/réorganiser. Cela me permet souvent d’identifier les choses qui pourraient me manquer durant mon travail et donc de me les procurer avant qu’elles ne me manquent à un moment crucial. Une bougie allumée, une bouteille d’eau et un verre toujours à portée ainsi qu’un thé vert bien chaud, je suis prête à commencer !

Mes astuces pour améliorer sa concentration - Bien-être - Le journal de SaxeSe mettre au travail
1. Un programme réaliste et réalisable

Etablir un programme permet, lors de sa préparation, de faire le point sur les tâches à accomplir et d’effectuer ainsi un premier rangement entre l’urgent, l’important et le secondaire d’une part, ce qui est réalisable aujourd’hui d’autre part et de déterminer les éléments manquants/à venir/à chercher/à trouver pour ce qui ne l’est pas encore. Une fois ce tri effectué, je choisis dans la liste du réalisable les items urgents et importants en priorité : s’ils sont peu nombreux je pioche dans mes impératifs secondaires pour compléter mon programme, s’ils sont trop nombreux, je les classe par ordre d’urgence pour les étaler sur plusieurs jours de travail. Le fait d’avoir un programme est très utile pour focaliser son attention sur ce qui est à faire et limiter le papillonnage dans lequel on a facilement tendance à tomber pour repousser l’échéance – ce qui se solde souvent par des nuits blanches… Mais pour qu’il soit bénéfique il faut également qu’il soit faisable. Un programme plus léger a l’avantage d’être plus motivant et valorisant lorsque l’on arrive à en venir à bout – voire même à le compléter avec des items laissés de côté – lorsqu’un programme trop chargé est si décourageant qu’il peut faire baisser notre productivité. Si vous n’avez pas l’habitude de travailler ainsi et que vous souhaitez essayer, je vous conseille donc d’établir de petits programmes les premiers jours pour vous familiariser avec votre rythme de travail et peu à peu apprendre à évaluer ce qui – en une journée – est à votre portée.

2. S’approprier la méthode Pomodoro

La méthode Pomodoro consiste à travailler par plages de 25 minutes séparées chacune d’une petite pause de 5 minutes puis après deux heures de travail d’une longue pause de 15 minutes. Pour chaque tranche de travail, une seule règle : se concentrer sur une seule tâche de notre to-do list durant les 25 minutes. Cette méthode permet ainsi de canaliser son énergie et de conserver son efficacité tout au long de la journée grâce aux pauses régulières qui permettent de respirer, de relâcher son attention et d’assurer de douces transitions entre les activités. Je l’aime beaucoup car elle est transposable et ajustable à pratiquement tous les domaines de notre vie professionnelle et extra-professionnelle : lire un dossier, apprendre un cours, rédiger un rapport ou un article, répondre à ses mails, appeler ce client, faire sa valise, préparer un power-point, préparer le programme de ses prochaines vacances… Tâches qui se voient souvent allongées par les distractions – un mail qui vient d’arriver, un appel, un message ou une notification. Pour réduire ces tentations je passe mon téléphone sur silencieux et éteint l’écran de mon ordinateur – on en reparle plus bas… Et parce que chaque tâche ne demande pas le même temps pour être menée à bien, je crée mon propre Pomodoro en jouant sur la durée de mes sessions concentrées sans jamais dépasser les 45-50 minutes. Ainsi mes sessions s’ajustent aux items de mon programme me permettant une meilleure efficacité et d’éviter le piège de commencer tout un peu sans rien terminer.

3. Une seule tâche à la fois

Cela rejoint le principe Pomodoro et c’est à mon sens un point fondamental lorsque l’on a besoin d’employer son temps au mieux. Les distractions, mener milles objectifs de front, papillonner entre plusieurs tâches et médias, dilate chaque activité et crée une énorme perte de temps et d’énergie ainsi que le sentiment d’être submergé, débordé, dépassé. De là à céder à la panique il n’y a qu’un pas là où pourtant en faisant une liste de ce qui est à faire « là maintenant », en respirant en grand (merci Yoga et méditation !) et en prenant les choses unes par unes on finit naturellement par venir à bout de nos impératifs. Respirez : vous allez y arriver !

Pour vous aider au début : l’astuce du post-it

Sur votre programme du jour, collez le post-it juste en dessous de votre premier objectif. Une fois réalisé et surligné, décalez-le sous l’objectif numéro 2 et ainsi de suite tout au long de la journée.

4. Commencer et terminer par quelque chose qui me plaît

C’est un conseil que j’ai glané dans un cours et confirmé par de nombreux tests et articles lus par la suite sur le sujet : le plus dur, c’est de commencer. Se lancer dans cette nouvelle matière, ces révisions, ce dossier, ce rapport, la rédaction de ce compte-rendu… alors même qu’une fois plongé dans notre travail on se rend bien souvent compte qu’on l’avait diabolisé sans raison. L’objectif est donc de faciliter la mise en route de notre travail aujourd’hui en commençant par quelque chose que l’on aime faire et faciliter notre travail de demain en terminant de la même manière. Ainsi par la répétition de cette expérience « positive » vous allez de jours en jours vous mettre de plus en plus facilement au travail.

5. Mais ne pas attendre pour faire ce qui m’effraie

S’il est bon d’aider sa journée à commencer par quelque chose qui nous plaît au sein de notre programme, il ne faut pas non plus réserver ce qui nous déplaît à ses dernières lignes sans quoi l’on risque de tout faire pour ne jamais les atteindre… Il y a deux avantages à opérer ainsi : le premier est de se débarrasser – ce qui est fait n’est plus à faire ! – le second d’être soulagé – le plus dur qui finalement ne l’était pas tant est passé ! Vous pouvez ainsi continuer tranquillement votre journée.

6. Éteindre l’ordinateur… et préférer la tablette

Je trouve plus facile de prendre, quitter, reprendre une tablette que l’ordinateur en particulier pour une utilisation ponctuelle – lors de vos pauses par exemple. Pour éviter de tomber dans le gouffre sans fin des réseaux sociaux et des articles qu’on lit en chaîne sans s’en apercevoir, j’utilise ma tablette et je mets un petit réveil sur mon téléphone pour m’indiquer quand mon temps off est écoulé !

7. Des pauses régulières

Refaire chauffer de l’eau pour un thé, lire quelques pages de votre livre du moment ou un article de votre magazine préféré acheté le matin même, envoyer un message à votre amoureux/se, aller prendre l’air quelques instants, vous étirer, faire quelques pas ou même une micro-sieste, profitez de vos 5, 10 ou 15 minutes de pause entre vos sessions de travail pour recharger vos batteries et laisser derrière vous la tâche terminée pour vous préparer sereinement à la suivante. Les pauses sont la pierre angulaire de cette technique, profitez-en !

Mes astuces pour améliorer sa concentration - Bien-être - Le journal de SaxeAprès le travail
1. Faire le point sur la session de travail écoulée

Avez-vous rencontré des difficultés, des contre-temps ? Votre programme était-il adapté à la longueur et à la difficulté de chaque tâche ? Etait-il trop ambitieux ou au contraire avez-vous réussi à faire tout ce que vous aviez programmé ? Faire le point permet de mieux comprendre sa manière unique de travailler et ajuster en fonction longueur et contenu de son programme de manière à jouer sur ses points forts et être deux fois plus vigilant à ses points faibles – et ce, toujours avec gentillesse, douceur et bienveillance. Nous avons tous les nôtres !

2. Préparer sa prochaine séance

J’aime une fois ma journée de travail achevée et juste après mon rapide bilan, préparer mon programme du lendemain en notant tout ce qui est venu s’ajouter à ma liste d’urgent, important, secondaire durant la journée écoulée et décider ce qui doit être fait le jour suivant. Ainsi je peux laisser mon travail de côté sans toute la soirée être ramenée en pensée à tout ce que je ne dois surtout pas oublier. Tout est noté et prêt pour la journée à venir. Un rapide rangement de mon bureau et de la pièce où je travaille et je peux tout fermer jusqu’au lendemain matin. Je préserve ainsi mon temps off de stress inutile et gagne du temps pour ma journée suivante. Je n’aurais plus qu’à m’atteler à ce que j’ai déjà préparé.

3. Une chouette perspective

Il y a des jours avec et des jours sans. Des journées où tout va bien s’enchaîner, où l’on va prendre plaisir à travailler et s’atteler aux différentes tâches à mener – professionnelles comme extra-professionnelles – et d’autres où l’on va peiner à avancer et à se mettre au travail. Lorsque c’est le cas, je respire un grand coup et utilise une méthode basique et infaillible : je me promets une récompense. Faire un cinéma un soir de période de révisions, prendre un café avec une copine, aller à un deuxième cours de Yoga cette semaine-là, réserver ma soirée pour un restaurant en amoureux, visionner 5 épisodes de ma série préférée ou tout simplement prendre du temps pour moi… tout ce qui à ce moment-là peut me redonner l’énergie et la motivation nécessaire à mener à bien ma journée de travail. C’est positif et souriant et permet souvent de briser une série de mauvais jours 🙂

Mes astuces pour améliorer sa concentration - Bien-être - Le journal de Saxe

Et vous, quelles astuces vous aident à vous concentrer plus facilement au quotidien ?

C'est promis, vous aimerez aussi !

Les commentaires

Lion Love Laugh

J’aime de plus en plus ce journal de Saxe ! Cet article est très utile, de la concentration j’en aurais bien besoin parfois ^^ Alors merci beaucoup pour tous ces conseils

Réponse
Célie

Merci ! Je suis très heureuse que l’article t’ait plu et j’espère que certaines de ces astuces pourront t’aider au quotidien lorsque tu en as besoin 🙂
A bientôt ! <3

Réponse
Jessica

C’est marrant mais personnellement, je préfère travailler sur ordinateur que sur tablette (ou tout autre petit truc qui se balade trop) : je trouve plus difficile de lâcher mon smartphone (et quitter le néant des réseaux sociaux) que de me lever de ma chaise.
Je me garde cet article sous le coude car j’ai d’énormes difficultés à me motiver quand je suis chez moi.

Réponse
Célie

Quand je travaille sur ordinateur je préfère comme toi avoir un poste stable mais pour mes pauses… le fait de devoir allumer/éteindre l’ordinateur me fait y rester plus longtemps que sur une tablette où c’est immédiatement prêt à l’emploi 🙂 Comme quoi nous avons tous nos petites manies (pas toujours bien bien rationnelles 🙂
J’espère qu’il te facilitera tes journées de travail à la maison, n’hésite pas à revenir vers nous pour nous dire les astuces qui t’ont le plus plu et éventuellement celles que tu as trouvées pour t’aider 🙂
A bientôt !

Réponse
Lolli

Merci pour cet article qui va beaucoup m’aider je pense car j’ai du mal à me concentrer et à me mettre dans le travail. Merci beaucoup 😀

Réponse
Lolli

Après plusieurs jours d’essai je valide ta méthode ! Je range mon bureau, je fais le vide dans ma tête par la respiration et je m’y met en m’autorisant des pauses. Et ça marche 😀 Merci mille fois !

Réponse
Manuella

Cet article (comme ton blog depuis que je l’ai découvert grâce au journal de Saxe !) m’aide à changer en douceur mes pratiques. En pleine période de stress, on dirait que je suis tombée au bon endroit au bon moment. Je revois les choses avec calme, distance et bienveillance… Merci pour la pertinence de tes conseils et la douceur de ton ton.

Réponse
Célie

Merci Manuella pour ton petit mot ! J’espère que ces conseils t’aideront à façonner en douceur ta propre routine. N’hésite pas à revenir par ici pour nous tenir au courant de tes avancées et trouvailles ! 🙂
A très bientôt et douce soirée 🙂

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *