J’ai testé le « pattern hacking » !

pourmesjolismomes-saxe-57Oh là là, attention, je ne me suis pas transformée en hackeuse derrière mon ordinateur ! Ni en voleuse de patrons, loin de moi cette idée. Je vous rassure tout de suite : cette expression anglaise, « pattern hacking », représente une nouvelle tendance créative pour les couturières amatrices qui souhaitent aller encore plus loin dans la confection de vêtements uniques.

En gros, on ne se contente plus de reproduire un patron tout simplement. On y ajoute son grain de sel, on modifie les détails, on retravaille la forme pour l’adapter à sa morphologie… Et l’une des façons les plus faciles de se lancer, c’est de fusionner plusieurs patrons entre eux !

pourmesjolismomes-saxe-50J’ai donc testé cette technique selon ce principe.
Je suis partie d’une envie personnelle : dans les grandes lignes, je voulais une robe en jean, avec un col Claudine et des poches. OK, ça paraît simple mais je n’ai trouvé aucun patron qui me plaisait à 100%. Le pattern hacking s’est imposé comme la solution parfaite. J’ai sélectionné trois patrons indépendants que j’avais dans ma bibliothèque couture : la blouse Mademoiselle de Aime comme Marie, la robe Sureau de Deer & doe et la jupe Brumby de Megan Nielsen.

pourmesjolismomes-saxe-52Alors bien sûr, le but n’est pas d’acheter trois patrons pour pouvoir se confectionner une robe, ouh là cela deviendrait vite inabordable ! Non, au contraire, un des premiers principes du pattern hacking est de recycler tout ce qui se trouve déjà en notre possession : tous nos patrons, nos livres de couture, nos magazines… Au lieu de se ruer sur le dernier patron à la mode pour l’acheter, fouillons dans tout ça pour voir si quelque chose ne s’en approcherait pas en faisant quelques modifications, en le mixant avec tel ou tel autre modèle.

pourmesjolismomes-saxe-51La deuxième idée qui me plaît bien dans ce concept de pattern hacking, c’est la possibilité de jouer à l’apprentie styliste ! De stimuler notre créativité ; de se creuser la tête pour arriver à ses fins ; et d’être encore plus fière de porter une pièce vraiment (oui vraiment) unique.

Concrètement, j’ai donc découpé tous mes patrons, je les ai superposés et j’ai redessiné les détails qu’il me fallait : la base a été le corsage devant et dos de Sureau, avec ses pinces parfaites et sa coupe ajustée. Mais j’ai modifié l’encolure pour l’arrondir en m’aidant de celle de Mademoiselle. Je voulais également des manches plus étroites et sans fronces aux épaules (je trouve que ça ne me va pas) : j’ai utilisé à nouveau le patron Mademoiselle, mais sans les bracelets aux poignets (que je préfère légèrement retroussés). Pour le bas, je tenais absolument à avoir de grandes poches (une lubie !) et de l’ampleur. La Brumby skirt s’est imposée, en version simplifiée sans sa surpiqûre centrale. Et puis j’ai dû déplacer sa fermeture éclair qui à la base est dans le dos : je l’ai placée sur le côté dans la continuité de celle du corsage de Sureau. Ca va, vous me suivez toujours ? 🙂

pourmesjolismomes-saxe-61 pourmesjolismomes-saxe-58 pourmesjolismomes-saxe-55 pourmesjolismomes-saxe-59 pourmesjolismomes-saxe-56J’ai adoré bidouiller tout ça. C’est excitant et stimulant et je suis ravie du résultat final ! J’ai obtenu LE vêtement parfait (comprenez-bien : celui que MOI je voulais vraiment).

Alors, ça vous donne envie de vous lancer ?

Références des patrons cités :
Blouse Aime comme Mademoiselle
Robe Sureau
Brumby skirt

Cousue en jean léger brut Little Fabrics

C'est promis, vous aimerez aussi !

Les commentaires

Lo

elle est splendide ta robe et te va à merveille !!! il faut quand même un bon niveau de couture pour mixer 3 patrons car déjà avec un j’ai du mal !!! ça fait 2 mois que j’essaie de faire un pantalon à mon fils à partir d’un patron d’Ottobre et je n’y arrive pas !!! bon c’est vrai que j’ai voulu modifier des choses et faire des adaptations, mais bon, quand même !!! 🙂
merci pour toutes ces idées !!! continues comme ça !!
bonne journée
Lo

Réponse
Hélène

Merci Lo ! C’est en pratiquant régulièrement que tu te sentiras de plus en plus à l’aise et que mixer les patrons entre eux se fera plus naturellement (car ce n’est pas si compliqué 😉 !)

Réponse
Catherine

Ah ben ça alors : en la voyant j’ai pensé Sureau… Sureau du haut mais tout en haut… ce col… Claudine ?… Hummm ???…. et ce bas de robe c’est pas « la » Sureau et pourtant et… bla-bla-bla… Il est canon ton mix de patrons, CA-NON !!!
Et ce jean… Un virus peut être : depuis l’an dernier je me laisse envahir aussi !!!

Réponse
Nanou

J’adore ! Elle est vraiment très belle. J’ai déjà testé le hacking de patrons mais je n’avais pas pensé à réutiliser des autres patrons pour cela. Mon porte monnaie et moi-même te remercions 🙂

Réponse
Hélène

Merci ! Mais ne touche pas à ton porte-monnaie : pioche dans les patrons que tu as déjà, tu verras les possibilités infinies qui s’offrent déjà à toi !

Réponse
Manuella

Ta robe est superbe et je trouve aussi l’idée géniale, même si je rejoins l’avis de Lo : j’ai déjà du mal avec un seul patron 😉 En tous cas, ça donne des idées et ça permet de garder des détails qu’on aime, même si l’ensemble du patron n’est pas adapté à notre morphologie. Merci pour les conseils.

Réponse
Hélène

Exactement : on garde les petits détails qui nous plaisent dans un patron (et on oublie ceux qui ne nous vont pas !)

Réponse
Sylvia

Très réussi! Mais je pense aussi que ce n’est pas forcément à la portée des débutantes. J’aurais peut-être mis des boutons sur la patte, ça fait un peu bizarre sans, en tout cas c’est une très jolie robe…

Réponse
somapi

c’est génial mais en plus c’est très joli, elle te va à ravir cette robe et personne n’aura la même (sauf celles qui feront comme toi hi hi!)
félicitations et merci pour cette belle idée

Réponse
gnote

bonjour, c’est vraiment surprenant. c’est tout ce que j’aime faire, d’ailleurs j’ai déjà eu l’occasion de créer une veste pour ma maman il y a quelques années. C’est un sentiment de fierté quand cela plait a la personne. Je crois que cela me redonne envie de recommencer.

Réponse
Hélène

J’aime amener ma « patte » cela me donne encore plus de satisfaction ! Contente que cela te donne envie !

Réponse
Hélène

Je l’ai cousue en plusieurs jours, par petites cessions… C’est long, je dirais peut-être 5 à 6 heures en comptant tout même le décalquage des patrons…

Réponse
Marie Christine

C’est vrai que cela donne envie de me remettre à la couture de vêtement, je n’arrive jamais à trouver « le » patron qui me fait vraiment envie. merci .

Réponse
claudie93

très jolie ta robe , il faut vraiment que je retrouve mon carton avec tous mes tissus et oui je viens de déménager et certains cartons sont encore dans le garage , il faut chercher mais ton site est super et merci pour les tutos
bises et bonne journée

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *