Soierie Vivante sauvegarde deux ateliers de tissage lyonnais

Depuis plus de 20 ans, l’association Soierie Vivante ! œuvre pour la sauvegarde du patrimoine de la soie à Lyon. À travers la réhabilitation et l’entretien de 2 ateliers de tissage et de passementerie, elle permet au public et aux passionnés de découvrir cet artisanat emblématique de la région lyonnaise. Mais elle présente aussi la vie des Canuts, ces hommes et femmes qui ont participé à son essor et qui ont fait son histoire et celle de la grande Fabrique, de manière concrète, en incitant à se plonger dans les lieux, les odeurs et les sons de cet univers particulier.

Des cartes perforées pour la mécanique Jacquard

 

L’atelier de tissage, situé à l’angle de la rue Lebrun et de la montée Justin Godart à la Croix-Rousse, est un exemple unique de petit atelier familial, conservé en l’état, où l’on découvre que les Canuts vivaient et travaillaient au même endroit, dormant et mangeant sur place. Cet atelier-appartement de la fin du XIXe siècle, qui n’est plus habité depuis 1900 environ et plus en activité depuis le milieu des années 1990, offre un retour dans le temps original et pédagogique.

L’atelier de tissage comporte trois métiers à tisser. Deux d’entre eux datent des années 1950, et le troisième est un « bistanclaque », métier à tisser à bras caractéristique du XIXe siècle. Sur le site Internet de l’association, très bien fait et riche d’informations, vous pouvez profiter de magnifiques photos et d’une vidéo de présentation, ainsi que d’une multitude d’informations sur les ateliers et la vie des Canuts à la Croix-Rousse. Un des métiers est en cours de restauration, son harnais est en train d’être remis à neuf, grâce notamment à une levée de fonds organisée sur Internet en début d’année et qui fut un succès, signe de l’attachement des Français à ce patrimoine.

Pour le plaisir des yeux et des oreilles, et parce que le tissage s’entend autant qu’il se fait et s’observe, voici une vidéo du métier à bras en action (si vous avez lu Claudine de Lyon, vous vous souvenez de ce bistanclaque !).

 

Je ne peux que vous encourager à profiter d’un passage à Lyon pour découvrir ces ateliers, ainsi que le quartier de la Croix-Rousse, qui subjugue tous ceux qui y mettent les pieds, lors d’une des nombreuses et captivantes visites guidées, proposées par l’association tout au long de l’année, avec ou sans rendez-vous, et parfaites pour les adultes autant que pour les enfants. Toutes les infos pratiques et les tarifs sont disponibles sur le site. Des ateliers de tissage pour enfants et d’autres événements organisés par l’association sont autant d’occasions de pénétrer dans cet univers incroyable, qu’il faut à tout prix maintenir vivant.

Par ailleurs, le Musée des Tissus de Lyon, autre lieu phare du patrimoine textile lyonnais, présente jusqu’à la fin de cette année son exposition « Le génie de la Fabrique », si vous souhaitez compléter votre visite des ateliers.

Un immense merci à Hélène, animatrice du patrimoine, pour son accueil lors de ma visite de l’atelier et pour toutes les informations qu’elle transmet avec passion aux visiteurs.

 

Les commentaires

Christine Millard

Merci de nous parler de ces associations qui tentent de faire revivre le patrimoine français. Si je visite un jour Lyon, je ne manquerai pas de visiter ces ateliers de tissage et de passementerie!

Réponse
Julia

Merci Christine, je suis sûre que vous serez enchantée si vous avez la possibilité de venir dans la région, et de visiter ces lieux passionnants. Bonne journée !

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *