Petits plaisirs des premiers beaux jours

Petits plaisirs des premiers beaux jours - Bien-être - Saxe x Miss Blemish

Ranger les manteaux d’hiver et commencer timidement à regarder du côté des hauts légers d’été.

Râler en souriant de ne jamais savoir comment s’habiller et de ces vestes qui nous encombrent sitôt la matinée terminée.

Manger fraises et framboises sucrées, reprendre plaisir à rester des heures entre les étals du marché.

Regarder la programmation des cinémas en plein air, réserver ses places pour les festivals de l’été.

Troquer les canapés pour les quais, la petite terrasse du café de la rue d’à côté ou le parc où on aime tant aller à l’heure de refaire le monde entre amis.

Renouer avec les balades qui s’étirent jusqu’à joindre des kilomètres, prendre le temps de se perdre, de découvrir nouvelles rues et chouettes cafés.

Prendre une carte, réaliser tout ce qui est si près et n’a jamais été exploré. Partir à l’aventure tout à côté.

Prendre le temps de ne rien faire vraiment.

Boire de la citronnade avec plein de menthe et de citron dedans.

Ressortir les livres légers qui se lisent sans y penser. Se laisser prendre au jeu des histoires dont on n’attend rien et qui pourtant réussissent à nous prendre avec elles par la main.

Rêver de jardinières remplies de basilic et de citronniers dans de grands pots en terre cuite parfumés.

Apprendre quelques mots d’italien.

Se surprendre à sourire à nouveau à l’odeur de poussière et de terre que laisse la pluie après les courtes averses.

Cliquer sans y penser sur réserver. Pour tout là-bas, avec toi.

Préparer le premier barbecue de l’année et retrouver le plaisir et la simplicité des salades composées.

Acheter une nouvelle paire de sandales en joli cuir brun tressé. De celles qui riment avec parfaites et sont assorties à notre sac sac préféré.

S’allonger dans l’herbe du parc tout à côté. Marcher dans les allées poussiéreuses. S’arrêter à chaque arbre fruitier en fleur et sourire à leur odeur miélée.

Bouder voitures et métro pour rentrer à pied. S’étonner de la douceur de l’air qui ne fait plus frissonner.

Enlever et remettre mille fois son foulard dans la même journée.

Retrouver le plaisir des fruits d’été, attendre de pied ferme les premiers melons sucrés.

Danser pieds nus, préparer les soirées d’été.

Apprivoiser la lumière et expérimenter en photographie. Sourire à toute cette énergie et ces nouvelles envies que les journées longues font naître par l’impression du temps qui s’étire.

Prendre un verre en terrasse, au soleil et entre amis, en sortant du travail et se sentir en vacances en plein milieu de la semaine.

Et vous, quels sont les petits plaisirs qui vous donnent le sourire ces jours-ci ?

C'est promis, vous aimerez aussi !

Les commentaires

Célie

Le plaisir d’un bouquet de fleurs dans la pièce où l’on passe le plus de temps, des allées arborées, des rebords de fenêtre fleuris et des plantes vertes dans de jolis pots en terre cuite, je crois que rien ne donne si facilement sourire et vie à un endroit que les végétaux.
A très bientôt et douce après-midi ! 🙂

Réponse
zab

prendre un grand bol de thé au fond du jardin où le soleil lèche encore la pelouse et rester, là, juste le bol fumant et mes pensées. S’émerveiller des œillets qui s’ouvrent, imaginer une nouvelle banquette dans le jardin…
Sortir les tissus des étagères, esquisser un petit blouson…
Evoquer les vacances d’été.
Prendre les baskets et les écouteurs…et courir.

Réponse
Célie

Merci pour ce petit mot tout doux ! Le lire m’a mis le sourire aux lèvres et donné envie d’une après-midi passée à lire sur la balancelle du jardin de cette maison d’été familiale <3
A très bientôt et douce après midi ! 🙂

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *