bonne fête maman

Vous n’imaginez pas comme les mamans sont importantes aux Editions de Saxe. La première fois que je suis entrée dans le bureau de Viviane Rousset, notre directrice, j’ai tourné la tête et j’ai eu le plaisir de voir… Paulette Rousset, sa maman qui continue à jouer son rôle dans cette belle maison d’édition.

Quand je suis arrivée au salon du printemps du DIY à Paris il y a deux semaines, j’ai eu le plaisir d’y rencontrer la pétillante Victoria, la fille de Viviane. Il ne nous a pas fallu cinq minutes pour deviser joyeusement. Et il m’a fallu à peine plus pour retrouver cet ADN commun aux trois : énergie, pétillance (si ça existe, je viens de l’inventer) et curiosité.

Tout ça pour vous dire, que même s’il ne faudrait en aucun cas oublier Guy, le papa de Viviane, co-créateur avec Paulette de l’entreprise. Même s’il ne faut pas oublier Charles ou Clémentine les frère et soeur de Victoria, je crois qu’il y a entre ces trois là, Paulette, Viviane et Victoria, quelque chose de l’ordre de la filiation professionnelle. Un fil tendu par Saxe entre ces femmes là, de mère en fille.

Du coup, j’ai envoyé un mail à Viviane la semaine dernière en lui demandant de solliciter notre photographe maison : Didier Barbecot pour faire une photo d’elles trois. Parce que j’avais envie de partager ce moment d’intimité avec vous.

3 generations

Elles sont belles n’est ce pas ? J’espère que chez vous la fête des mères sera également joyeuse et pétillante. May vous a aidé cette semaine pour la rendre plus douce encore.

Et si jamais, vous n’aviez pas le moindre idée pour offrir de jolies choses à votre maman créative, on a même pensé à tout. CLIC. Si vous savez quel livre offrir, vos frais d’envois vous sont également offerts avec le code FB003.

Joyeuse fête des mères à toutes,

Edith

C'est promis, vous aimerez aussi !

Les commentaires

Miss Victorya

Effectivement, rien qu’en les voyant sur cette photo, on sent que Victoria, Viviane et Paulette ont quelque chose qui les unit, quelque chose en commun qui va bien au-delà de l’ADN. Pour l’anecdote, je confirme que « pétillance » n’existe pas mais bon, le message est passé, voilà l’essentiel.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *