Brocante ou vide-greniers, il faut s’y préparer pour ensuite broder !

MLAB322 brocante vide-greniers broderie

Les brocantes sont de retour avec les beaux jours ! En tout cas, qu’il pleuve ou qu’il vente, le printemps signe la fin de l’hibernation. Si comme beaucoup de Français, vous aimez chiner, je vous conseille de prendre votre agenda pour noter d’une grande croix (« rouge » dirait Isabelle Haccourt Vautier !) toutes les dates des manifestations à venir ! Mais attention, brocante ou vide-greniers, il faut s’y préparer… un peu comme lorsque vous allez à l’Aiguille en fête. Voici quelques conseils pour bien chiner, si vous voulez faire des affaires et ne pas repartir sans rien mis à part des ampoules au pied ! Une fois rentrée chez vous avec de superbes trouvailles et trésors d’antan, vous pourrez ouvrir le livre Retour de brocante paru aux éditions de saxe. Catherine Anguelu et Isabelle Haccourt Vautier, deux de vos brodeuses préférées, ont des choses à vous dire et des motifs au point de croix à vous faire broder !

Brocante ou vide-greniers pour chiner ?

Actuellement, on emploie indifféremment brocante ou vide-greniers. Au départ, le mot « brocante » désignait plutôt une revente d’objets d’occasion par des professionnels, alors qu’un vide-greniers était essentiellement composé de vendeurs particuliers.

Dans la pratique, si vous voulez chiner des objets précieux ou des meubles anciens, rendez-vous dans une brocante. Les prix risquent d’être moins abordables, mais les trouvailles plus rares.

Dans un vide-greniers, vous trouverez plus facilement des objets de famille qui ont une histoire. C’est ce que recherchent activement Catherine et Isabelle lorsqu’elles chinent !

MLAB322 brocante camées trésorsLe mieux est de vous renseigner au préalable sur le contenu de la manifestation.

Que vous vous rendiez dans une brocante ou un vide-greniers, pensez à :

  • – Faire le point sur ce que vous voulez acheter. Vous gagnerez du temps pour aller à l’essentiel. Après, vous pouvez également apprécier de flâner et d’acheter sur un coup de cœur un objet inattendu…
  • – Avoir une idée du prix. Vous éviterez de dépenser trop pour un objet qui en vaut moins. Il est important de bien négocier : ne pas acheter trop cher, mais au bon prix. Tout ne peut pas se brader.

Quel équipement prévoir pour une brocante ?

Avant toute chose, il est impératif de ne pas se rendre sur une brocante ou un vide-greniers sans avoir préparé son déplacement et son équipement. Chiner ne s’improvise pas !

Voici quelques règles à respecter :

  • – Porter des vêtements simples : il vous sera plus facile de négocier éventuellement le prix de la perle rare que vous tenez absolument à acheter si vous portez un simple jean plutôt qu’une tenue de marque…
  • – Prendre de bonnes chaussures : vous risquez de marcher, marcher et marcher encore le long des stands ou simplement pour atteindre le vide-greniers s’il n’y a pas de parking à proximité ! Il est donc impératif de porter des chaussures confortables.
  • – Prévoir de la monnaie : ne vous rendez pas dans une brocante avec comme unique moyen de paiement votre carte bleue ! Vous allez devoir sortir le porte-monnaie pour régler vos achats en liquide et il n’est pas rare qu’il n’y ait pas de borne de retrait à 5 km à la ronde…
  • – Faire attention à la saison : pensez aux petits détails qui peuvent vous sauver la mise en plein été (crème solaire, casquette, lunettes…) comme durant les averses de printemps (veste de pluie, évitez le parapluie qui monopoliserait l’une de vos mains inutilement)… Évidemment, s’il fait plus froid, prévoyez un vêtement chaud : il vous permettra de claquer tranquillement de l’argent plutôt que des dents.
  • – Emporter des sacs adaptés : selon ce que vous comptez acheter, n’oubliez pas de vous munir de sacs (en plastique et à dos, petits et grands). Sur place, il est rare que les vendeurs vous donnent de quoi transporter vos achats… Et si vous envisagez d’acquérir des meubles, empruntez le véhicule adapté pour pouvoir les ramener chez vous. Aucun brocanteur ne vous livrera après la manifestation.
  • – Avoir de quoi se restaurer et s’hydrater. Surtout si vous comptez y rester la journée !

Se lever au chant du coq (ou du camion poubelle)

C’est le principe des soldes : si vous ne voulez pas qu’il ne vous reste que les tailles 56 alors que vous faites du 34 (et inversement), n’oubliez pas de faire sonner le réveil suffisamment tôt ! Vous serez sûre d’avoir le temps :

  • – De vous préparer.
  • – De vous rendre sur place (selon la durée du trajet).
  • – D’arriver dans les premiers.

À peine les cartons des brocanteurs sortis, vous pouvez dénicher de bonnes affaires avant que le reste des passionnés arrive sur place. S’il fait à peine jour, n’oubliez pas la lampe de poche… Il n’est pas rare de croiser des personnes habituées et prévoyantes avec des lampes frontales !

Vous pouvez, comme certains, choisir une autre option : arriver quelques heures avant la clôture de la manifestation. C’est le moment où les vendeurs proposent des prix cassés pour éviter qu’ils ne repartent avec trop de marchandises. Malheureusement, les pièces les plus intéressantes ont souvent déjà été vendues…

Courir aux 4 coins de la France ou… chiner sur internet ?

La pratique de chiner sur internet se répand. Plusieurs plateformes sont en ligne pour permettre aux passionnés de brocante de faire des affaires depuis leur ordinateur. Bien sûr, il y a des avantages à dénicher des trésors sans bouger de chez soi (gain de temps et d’essence, moins de fatigue).

Pourtant, les vrais fans de brocante et de vide-greniers seront d’accord : rien de mieux que de se rendre sur place pour toucher et voir les objets, flâner au gré des stands à la découverte d’un coup de cœur inattendu, rencontrer les vendeurs et avoir le plaisir de discuter de l’objet et de négocier…

Chacun est libre de brocanter comme il l’entend. Aucune pratique n’est ni bonne ni mauvaise. Que ce soit en chinant aux 4 coins de la France ou en ligne, l’essentiel est de se faire plaisir.

Après la brocante : la broderie !

Vous rentrez tout juste d’une brocante ou d’un vide-greniers. Vous avez les bras chargés de trésors d’antan : cadres en métal, camées, dentelles anciennes, boutons, casiers en bois… Qu’allez-vous faire de toutes ces trouvailles chargées d’histoire ? Vous aimeriez leur donner une seconde vie…

Catherine Anguelu brocanteIsabelle Haccourt Vautier brocante

C’est ce que vous proposent de faire Catherine Anguelu (à gauche) et Isabelle Haccourt Vautier (à droite) dans leur dernier livre Retour de brocante disponible aux éditions de saxe. Elles aussi ont chiné ici et là, dans leur maison de famille parfois, des bouts de tissus, des objets anciens qu’elles ont intégrés dans des créations, utiles et décoratives, au point de croix et en Hardanger. Elles vous invitent à les remettre au goût du jour avec poésie et respect en brodant des motifs et des alphabets en monochrome rouge ou blanc. Vous allez adorer !

 

 

MLAB322 bpocante Isabelle Haccourt Vautier armoireMLAB322 brocante vide-poche Catherine Anguelu MLAB322 vide-greniers pense-bête brodeuseMLAB322 brocante pique-aiguilles MLAB322 cadre brocante Isabelle Haccourt VautierMLAB322 brocante boutons Catherine Anguelu

Vous partagez la passion de la broderie et de la brocante, tout comme Isabelle et Catherine, ce livre est fait pour vous ! Faites-nous découvrir vos trouvailles et vos broderies sur Facebook, nous en serons ravis ! Et retrouvez sur notre blog le tuto d’Isabelle qui est dédié à son modèle de coussinet au point de croix en rouge et blanc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *