Réaliser un herbier pas comme les autres avec Hélène Jourdain

herbier créatif Hélène JourdainRéaliser un herbier est une activité ludique et didactique, à pratiquer notamment avec vos enfants et sans avoir besoin de beaucoup de matériel ! Chaque promenade en famille ou en solitaire peut être l’occasion de cueillir des spécimens pour agrandir votre collection. Mais avant de vous lancer, il faut une certaine méthodologie. Apprenez à récolter les végétaux, à les faire sécher (j’ai bien dit « sécher » pas « pourrir » ! C’est une étape essentielle…), et à les mettre en valeur. En général, les feuilles ou fleurs séchées sont répertoriées selon des critères précis dans un cahier. Et si vous réalisiez un herbier pas comme les autres, disons plus créatif ? Hélène Jourdain vous livre ses secrets dans son livre Herbiers animés paru aux éditions de saxe. Amis de la nature, de la créativité et de la poésie, bonjour !

1re étape : la cueillette

herbier étape de cueillettePour commencer, je vous donnerai un conseil simple : pratiquez une cueillette intelligente. Vous devez respecter la nature et ses merveilles.

Pour constituer un herbier, faites attention à ne pas :

  • – prélever 2 fois la même plante ou 1 spécimen isolé sur un site.
  • – déraciner la fleur. Ne prenez que la partie la plus esthétique (feuille, fleur ou tige feuillée)
  • – cueillir des espèces protégées.

Chaque promenade à travers champs ou dans les bois peut être propice à la découverte de nouveaux végétaux. C’est aussi l’occasion de sensibiliser vos enfants au respect de l’environnement et à la biodiversité.

Réalisez la cueillette un jour où il ne pleut pas : l’humidité ne fait pas bon ménage avec la préservation sur le long terme des spécimens prélevés. Le moment idéal pour cueillir de la végétation destinée à un herbier est l’après-midi ou plusieurs heures après la rosée du matin : moins les plantes sont humides, plus l’étape de séchage aura des chances de réussir !

Avant de partir en balade, n’oublier pas d’emporter :

  • – un contenant : sac, cagette, panier
  • – un sécateur ou une paire de ciseaux
  • – un carnet pour noter toutes les informations utiles sur chaque spécimen (veillez à numéroter les échantillons pour pouvoir les repérer) : date, lieu de la cueillette…

Attention : la cueillette est souvent interdite dans les jardins ou les parcs publics.

Bonne idée : si vous ne trouvez pas suffisamment de fleurs dans la nature, penser à faire un tour chez votre fleuriste ! Vous aurez un grand choix de couleurs, d’espèces et en grand volume…

2e étape : le séchage des végétaux cueillis

Une fois chez vous avec votre cueillette, passez directement à la délicate étape du séchage. N’attendez pas que les plantes de votre herbier flétrissent… Il faut retirer toute l’humidité contenue dans les végétaux pour permettre une bonne conservation.

Disposez la feuille ou la fleur cueillie à plat entre 2 feuilles de papier journal (ou papier buvard). Veillez à ce qu’il n’y ait pas de faux plis. Placer l’ensemble sous de gros livres. Vous pouvez empiler plusieurs échantillons à sécher en ajoutant entre eux des feuilles de papier journal pour absorber l’humidité.

herbier étape de séchageherbier étape de séchage des végétaux

Ensuite, il faut faire preuve de patience et surveiller de près ! Comptez environ 2 à 3 semaines pour un séchage optimal. Pendant cette période, vous devez changer régulièrement les feuilles de papier journal pour éviter que les plantes ne moisissent ou ne pourrissent. Il est important d’être vigilant, surtout au début : changez les feuilles tous les jours, puis tous les 2 à 3 jours. Profitez-en pour vous assurer que la plante ne présente pas de plis indésirables… Laissez sécher les échantillons dans un lieu sec et sombre.

Cette étape peut vite devenir fastidieuse si vous devez vous occuper de trop d’échantillons en même temps ! Pensez toujours à privilégier la qualité du séchage plutôt que la quantité…

feuilles séchées pour un herbierPour les fleurs en volume, la technique de séchage diffère : vous pouvez faire sécher un bouquet entier la tête en bas.

À la fin de la phase de séchage, manipulez les végétaux avec soin : ils sont fragiles et risquent de se casser ou de s’émietter.

3e étape : la mise en forme de l’herbier

Traditionnellement, un herbier est un livre répertoriant toutes les fleurs ou feuilles séchées ramassées en indiquant :

  • – son nom scientifique et sa famille botanique
  • – le lieu et la date de la cueillette
  • – d’autres informations utiles et éphémères : parfum, couleurs, hauteur de la plante en situation…
herbier séchage feuilleherbier séchage feuille marronherbier séchage feuilles

Ce classement peut se faire dans un cahier, un classeur ou pourquoi pas un album photos.

Il existe également des cahiers spéciaux pour herbier avec un papier adapté à la conservation et des intercalaires pour la protection des spécimens.

Mais vous pouvez créer facilement votre propre support et personnaliser la couverture, choisir le nombre de pages adapté à la quantité de vos échantillons…

Pour fixer la fleur ou plante séchée sur une feuille de papier, utilisez du papier gommé : coupez de petites bandes et humidifiez-les à l’aide d’une éponge. Ce papier a la particularité d’avoir une face enduite de colle : une fois humecté ou humidifié, il maintient en place les échantillons et peut être repositionnable à plusieurs reprises sans abîmer le support ou la plante.

Il faut absolument éviter :

  • – le ruban autocollant : il jaunit en vieillissant et risque de détériorer le spécimen séché.
  • – la colle : elle peut tacher l’échantillon et se voir par transparence.

N’oubliez pas de laisser une place pour l’étiquette qui contient les informations importantes et relevées lors de la cueillette.

Maintenant, vous savez comment faire un herbier « traditionnel ». Il est parfait, notamment pour les puristes. Mais pour un esprit créatif comme le vôtre, cet herbier est un peu trop strict et manque de fantaisie, non ?

Que diriez-vous de réaliser un herbier créatif ?

Hélène Jourdain, du blog La tête dans les idées, vous propose des créations botaniques originales et créatives dans son dernier livre Herbiers animés paru aux éditions de saxe. Elle dépoussière le traditionnel herbier pour l’intégrer dans votre intérieur en créant des ouvrages décoratifs totalement écolo !

Tableaux, marque-places, ronds de serviette, cartes, suspensions, personnages, bullet journal… Rien que des jolis modèles empreints de poésie pour immortaliser les merveilles de la flore qui vous entoure !

Vous pourrez vous inspirer des idées de ce livre pour créer à moindre frais des herbiers, non pas rangés dans un tiroir, mais exposés à la vue de tous…

Vous savez ce qu’il vous reste à faire… Profitez de la nature, promenez-vous sur les chemins de campagne et ouvrez l’œil ou les deux ! Au détour d’un sentier, vous découvrirez toute la matière première pour constituer vos herbiers décoratifs ! Vos enfants seront tellement contents de participer, à la cueillette et à la réalisation finale, qu’ils seront sûrement les premiers, chaussures aux pieds… Une bonne idée pour les occuper autrement, et avec leur consentement, qu’en regardant la télé !

Et en matière d’occupations ludiques pour les enfants, Hélène en connaît un rayon ! Cette bloggeuse écoresponsable a déjà publié une dizaine de livres sur le DIY et abordé des thèmes aussi variés que les gommettes, les pocketboxes (boîtes d’allumettes personnalisées) ou les jouets en carton à découvrir sur notre blog. Dans la même veine que les herbiers, elle recycle pour créer un univers poétique et enfantin avec trois fois rien. Découvrez ces best-sellers sur le site des éditions de saxe !

© photos : Hélène Jourdain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *