Lin textile : une matière naturelle au top pour le DIY !

tunique en lin à coudre

 

 

Début juillet, c’était le traditionnel Festival du lin dans la vallée du Dun en Seine-Maritime. L’occasion de découvrir de superbes expositions et d’en savoir un peu plus sur cette plante aux spécificités étonnantes… Si le lin textile a parfois mauvaise réputation (cette matière a une fâcheuse tendance à se froisser !), elle possède pourtant d’incroyables propriétés ! Ce n’est pas un hasard si vous, passionnée de DIY, vous adorez coudre (et porter !) des vêtements en lin ou confectionner des accessoires en lin… Mais connaissez-vous vraiment toutes les particularités de cette fibre textile ? Découvrez les pouvoirs extraordinaires du lin. Vous allez être surprise…

 

 

Le lin : de l’histoire ancienne

fibres de lin

© alexdante (Pixabay)

Le lin appartient à la grande famille des fibres textiles naturelles végétales (comme le coton). L’humanité s’est intéressée à cette plante composée d’une tige unique avec une quarantaine de faisceaux de fibres bien avant le XXIe siècle… Et c’est peu dire ! Les premières traces datent de 36 000 ans avant J.C. ! Ce serait la plus ancienne fibre du monde.

La production de lin a été développée dans la vallée du Nil sous l’impulsion des pharaons (ils l’utilisaient notamment pour réaliser les bandelettes servant à la momification). Introduit en Europe au VIIIe siècle, il gagne les côtes françaises et séduit Charlemagne qui développe l’artisanat du lin, devenant la fibre la plus utilisée du IXe au XVIIIe siècle !

Et son règne n’est pas fini, puisque désormais, l’Europe est le premier producteur mondial et la France occupe une place privilégiée. La Normandie est le leader européen grâce à :

  • – des conditions climatiques idéales
  • – des sols riches adaptés à la petite fleur bleue du lin.

Si vous visitez cette région, soyez attentive : vous ne pourrez pas rater ces champs de lin à perte de vue…

fleur bleue de lin

© xuechao zhu (Pixabay)

 

Si l’industrie textile est la première consommatrice de ces fibres, vous n’imaginez pas tout ce que l’on peut faire avec cette matière naturelle… (mais une fois que vous aurez lu cet article, vous saurez !)

Comment est récolté le lin ?

Avant d’être transformé, le lin subit différentes opérations (rassurez-vous, aucune fibre n’a été maltraitée…) :

  • – l’arrachage. Avec le lin, pas question de faucher ! Il doit être récolté par les racines pour préserver sa longue fibre. L’arrachage est de nos jours mécanisé et se pratique généralement mi-juillet (un mois après la fin de la floraison).
  • – le rouissage. C’est une étape clé pour obtenir des fibres de lin de qualité. Les pailles sont étalées au sol. La pluie, le soleil, la brise, la rosée participent au processus pour faciliter la séparation des parties fibreuses du reste de la plante. Lors du rouissage, la pectose qui lie les fibres à la tige est éliminée. Le liniculteur doit retourner régulièrement les pailles afin d’obtenir des fibres qualitatives et homogènes. Cette opération permet de faciliter l’extraction des fibres au moment du teillage.
  • – la récolte. Après avoir prélevé des fibres pour en vérifier la qualité, les pailles sont enroulées en balles le plus rapidement possible. Pas question de lézarder dans les champs car la moindre nouvelle averse pourrait en altérer la qualité !
  • – le teillage. Il s’agit de séparer chaque partie du lin : les fibres longues, la paille, les graines, les anas, les étoupes.
champs rouissage lin

© trackmetal (Pixabay)

 

Ensuite, les fibres destinées au textile sont soumises au peignage, au filage et au tissage. Et les autres parties de la plante ? Elles sont valorisées à 100 % ! Voici comment…

Dans le lin, rien ne se perd !

Voici un petit tour d’horizon de l’utilisation du lin… Car une fois le teillage du lin réalisé, toutes les parties de cette plante sont utilisées. Avec le lin, aucun gâchis !

Et vous allez voir, certaines utilisations peuvent surprendre…

  • – les fibres longues. Elles servent aux usages classiques que vous connaissez : fils, ficelles, cordages… Et après avoir été peignées, filées puis tissés, elles deviennent de superbes tissus ! L’industrie textile reste la première consommatrice de lin qu’elle transforme en vêtements, linge de maison, rideaux…
  • huile de lin et graines de lin

    © kamilla02 (Pixabay)

  • – les graines. Elles servent bien évidemment de semences, mais pas uniquement… Riches en oméga 3, ces graines oléagineuses peuvent être broyées dans de nombreux plats ou ajoutées à la pâte à pain si vous la faites vous-même. Et l’huile de lin, vous en consommez ? Reconnue comme source de nutriments, elle est extraite de ces graines.
  • – les anas. Ces particules ligneuses (environ 50 % de la plante) sont valorisées sous différentes formes : paillage horticole, litière pour chevaux, panneaux agglomérés, isolant pour habitations, combustible pour chaudières…
  • – les étoupes. Ce sont les fibres courtes qui représentent 8 à 15 % de la plante. Elles entrent dans la composition de papiers de luxe et, plus surprenant, des billets de banque américains !
  • – la poussière. Elle provient des tiges de lin et de leurs épidermes. Cette poussière riche en matière organique nourrit et allège les sols comme aucun autre compost !

 

Le saviez-vous ? En matière d’innovation, le lin offre bien des surprises… Du fait de ses nombreuses qualités en matière d’isolation et de résistance, le lin entre dans la composition de matériaux composites ultra légers pour des applications high tech (casques audio…) ou plus courantes. Les fibres de lin remplacent les fibres de verre pour créer des équipements sportifs (planche à voile, raquette…), de l’ameublement (table, chaise…), des équipements mécaniques pour l’industrie automobile et même des blocs opératoires !

Le lin textile : vous allez l’aimer pour toutes ses qualités !

Couturière, brodeuse ou passionnée de DIY en tout genre, vous êtes une adepte des toiles de lin ? Pas étonnant vu les nombreuses qualités de ce tissu naturel !

Le lin séduit, car il est :

  • durable. Cette fibre textile est ultra résistante ! Cousez un vêtement en lin et vous êtes sûre de pouvoir en profiter pendant des années… D’autant qu’il est comme le vin : il se bonifie avec le temps, car plus vous le lavez, plus il s’adoucit. Et ne craignez pas qu’il se déforme ou peluche, ce n’est pas dans ses gènes !
  • écologique. Cultiver du lin ne nécessite ni engrais, ni arrosage excessif. Et les phases de transformation (rouissage et teillage) se font naturellement, sans produits chimiques. Il aurait la vignette 0 si l’habillement alterné était mis en place !
  • anallergique. Cette fibre naturelle n’irrite pas la peau. Une tenue en lin est idéale si vous êtes sujette à des affections dermatologiques (type eczéma) !

Le saviez-vous ? La fibre de lin a des propriétés antibactériennes naturelles. Sa structure empêche même la poussière de s’y accrocher !

  • thermorégulateur. Fluide et léger, le lin est un isolant de compétition : en hiver, il garde la chaleur ; en été, il procure une réelle sensation de fraîcheur. Il vous aide à réguler naturellement votre température corporelle. Et vu les intenses et régulières périodes de canicule, porter un habit en lin ne serait pas de refus ! Même les draps en lin sont particulièrement agréables lors de températures extrêmes… D’ailleurs, le confort est total, car les tissus en lin ont des qualités anti-transpirantes : très absorbant, un vêtement en lin « pompe » la transpiration sans laisser de traces.

toile de lin brute DIYAlors, vous êtes conquise ? Ces raisons devraient suffire pour vous convaincre de vous convertir au lin ! Les avantages du lin textile dépassent largement le petit bémol qui ternit sa réputation… Cette matière naturelle se froisse plus vite que son ombre, c’est vrai, mais…

  1. – L’effet froissé est hyper stylé.
  2. – Peut-être qu’elle se défroissera instantanément lorsqu’elle verra en quel superbe vêtement DIY vous l’avez transformée ?

 

 

 

Connaissez-vous le lin lavé ? C’est une version « améliorée » du lin brut. Il est très tendance actuellement, notamment pour le linge de lit. Ce type de lin a été lavé plusieurs fois à haute température avec des adoucissants écologiques (on parle de décatissage du lin). Vous ne perdez donc pas les bénéfices de cette fibre naturelle. Mais le lin lavé a plusieurs avantages qui expliquent pourquoi il a autant la cote. Il est tout de suite plus doux. Il peut être lavé à des températures élevées pour enlever les taches plus facilement. Il est décliné en une grande variété de couleurs. Il offre immédiatement un joli effet patiné et froissé.

Lin et DIY font bon ménage

En lin lavé ou en lin brut, les créations réalisées avec cette fibre naturelle sont tendance et (vous le savez maintenant si vous avez suivi le fil jusque-là !) hyper confortables.

Vous n’avez encore jamais confectionné un vêtement en lin ? Cette matière textile va vous procurer bien du plaisir à coudre et à porter ! Il n’est pas trop tard pour essayer, nous ne sommes que fin juillet…

Pour gagner du temps, voici de jolies idées de tenues en lin à puiser dans le dernier livre paru aux éditions de saxe : La couture du lin en toute simplicité. Robes, pantalon, tunique, chemisier… Il y en a pour tous les styles !

Et quel bonheur de vous confectionner une garde-robe en lin avec tous les conseils de l’auteur pour l’adapter à votre morphologie, à vos envies…

Grâce à ce livre, vous pourrez également réaliser d’élégants sacs en lin et d’autres accessoires…

couture sacs écharpe en linCet été 2019 sera « total lin » !

Hélène, auteur du livre Mes jolis sacs, est, elle aussi, une fan de lin ! Sur notre blog, elle vous propose une version « toile de coton » de son tote-bag en lin lavé… A découvrir et à coudre sans tarder…

Les commentaires

Marie

Merci infiniment ! article très intéressant et très complet ! Il est vrai que le lin se froisse mais aujourd’hui certains « mélanges » avec d’autres fibres estompent ce petit souci ;0)

Réponse
CUNIN

Bonjour, très bonne idée que de mélanger article et référence à un livre. Article complet et intéressant à lire. Bravo !!!

Réponse
Olivia

Bonjour, c’est toujours avec plaisir que nous nous efforçons d’apporter des informations complémentaires à nos livres…

Réponse
Geneviève04

Je viens de découvrir le journal de saxe! Voilà une lecture qui me parait pleine de promesses.
Je vais aller consulter les articles précédents.
Bonne journée

Réponse
Olivia

Bonjour Geneviève, effectivement, n’hésitez à découvrir nos différentes rubriques, il y en a pour tous les goûts et toutes les passionnées de DIY ! Vous souhaitant une bonne lecture sur notre blog.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *