Apprendre la technique du punch needle, c’est facile !

Les éditions de saxe savent combien vous aimez découvrir de nouvelles techniques. C’est pourquoi nous avons décidé de vous donner un petit cours de punch needle ! Cet art du fil n’est pas nouveau, mais il suscite un regain d’intérêt ces dernières années dans l’univers du DIY. Tout le monde s’y met et ou a envie de s’y mettre. Alors pourquoi pas vous ? À l’occasion de la parution du guide complet sur le punch needle aux éditions de saxe « Punchneedle, spécial débutants », découvrez le matériel nécessaire, la technique avec un tuto et des conseils pour apprendre facilement à puncher ! Vous allez devenir une pro en punch needle !

La broderie punch needle, c’est quoi ?

Donc, comme l’indique le titre, le punch needle est une technique de broderie ! Le punch needle revient à la mode, et pour cause : avant, n’étaient proposés que des modèles plutôt ternes et classiques. Aujourd’hui, de nouvelles créatrices (comme Marie Suarez !) inventent de superbes modèles colorés, graphiques et modernes (comme dans le livre « Punchneedle, spécial débutants » !).

Le punch needle est le nom de la technique, mais c’est surtout le nom de l’outil qui permet de « broder ». L’aiguille punch needle s’appelle aussi aiguille magique ou poinçon en français.

Le principe du punch needle est simple : vous poinçonnez une toile sur l’envers pour réaliser des boucles avec des fils de laine et vous obtenez une broderie en relief sur l’endroit.

En punch needle, il n’y a qu’un seul point ! Si vous réalisez un « punch » sur l’envers de la toile, une bouclette sera visible sur l’endroit et un point plat sur l’envers ! L’intérêt est de jouer sur l’envers et l’endroit de la toile pour créer des volumes intéressants et des contrastes de textures.

En clair, certaines parties d’un motif sont brodées sur l’envers pour former des bouclettes sur l’endroit et d’autres parties sont brodées sur l’endroit pour former des points plats (sur l’endroit !). Vous me suivez ?

Voici le résultat en images…

À retenir : cette technique peut s’écrire « punch needle » ou « punchneedle ». En un mot ou en deux, c’est la même chose !

Quel matériel pour le punch needle ?

Cette technique de broderie vous a tapé dans l’œil ? Il vous reste l’autre pour vous y mettre… 😉

Mais avant de réaliser un modèle en punch needle, voici le matériel indispensable pour « puncher » !

Le tissu pour punch needle

Vous vous demandez sur quel support réaliser ce type de broderie ? Voici les conseils de Marie Suarez pour ne pas se tromper et prendre du plaisir en punch needle !

La meilleure toile pour punch needle a plusieurs caractéristiques :

  • – Les fils de chaîne et de trame s’écartent facilement quand vous piquez l’aiguille et se referment naturellement autour du point quand vous la retirez. Ainsi, ils maintiennent le point en place !
  • – Résistante. Elle doit supporter le poids des fils une fois l’ouvrage terminé. Car oui, vous brodez non pas avec un petit fil mouliné, mais plutôt avec une laine, bien plus lourde !
  • – De différentes compositions. Coton, lin, polyester, viscose, mélange… Retenez que la toile de coton est la plus agréable à travailler et la plus adaptée pour donner une bonne tenue à l’ouvrage.
  • – Avec des fils de trame faciles à compter (comme la toile Aïda par exemple), notamment au début. Vous broderez plus facilement des points réguliers.

Il est important de choisir la toile en fonction :

  • – De l’ouvrage fini. Si votre broderie est destinée à être un élément de décoration (tableautin…), vous n’utiliserez pas la même toile que si vous prévoyez de faire un accessoire (sac…).
  • – Du motif brodé. Si le motif recouvre toute la surface, inutile de choisir une jolie toile (puisqu’elle ne se verra pas !). Par contre, si le fond n’est pas entièrement brodé, évitez des toiles à grosse trame (comme l’Aïda). Les zones vides ne seraient pas très esthétiques.

Bon à savoir : certaines toiles sont spécialement conçues pour le punch needle (ou broderie en relief) comme la toile Aïda pour punch needle de DMC (à gauche) ou la toile de coton Monks Cloth de Zweigart (à droite).

Et n’oubliez-pas de tendre parfaitement la toile sur un tambour à broder ! Puncher implique de repousser la toile d’un coup sec à chaque point. Il faut donc qu’elle soit bien maintenue pour travailler dans de bonnes conditions et obtenir un joli résultat.

Les fils pour la technique du punch needle

Le punch needle se travaille traditionnellement avec des fils de laine.

Vous pouvez broder avec d’autres variétés de fils mais ils doivent respecter certains critères :

La qualité. Choisissez le type de fils en fonction de l’ouvrage fini. Si le modèle brodé doit être lavé, éviter le fil de laine et préférer un fil de coton.

La grosseur. Elle doit être adaptée à la grosseur de l’aiguille. Il ne doit pas y avoir de résistance ni de frottement entre l’aiguille et le fil. Un fil trop fin va sortir trop vite et ne pas former le point correctement.

La régularité du diamètre. Le diamètre du fil doit être le même sur toute sa longueur. Certains fils artisanaux présentent parfois des « bouloches » ou irrégularités qui peuvent obstruer l’espace intérieur de l’aiguille.

Le conditionnement. Les pelotes de laine ou de coton se déroulent facilement. Elles sont idéales pour le punch needle contrairement aux cartonnettes ou aux écheveaux. Petite astuce : lors du travail, placez la pelote dans un récipient adapté pour permettre au fil de se dérouler sans être bloqué !

La longueur. Evitez d’utiliser des fils de moins d’1 mètre ! Vous serez vite lassée de devoir remettre un nouveau fil trop souvent…

 

Notre coup de cœur : la laine Colbert de DMC !

Si nous devions vous conseiller une laine pour punch needle, ce serait la laine Colbert de DMC !

Et pourquoi choisir la laine Colbert pour puncher ? Car vous allez apprécier ses nombreuses qualités :

  • – Elle est 100 % pure laine vierge. Il ne s’agit pas d’un fil à la composition inconnue ou douteuse… Vous allez sentir la différence (et apprécier) quand vous allez broder !
  • – Elle est made in France. Donc cocorico !
  • – Ce fil épais, gonflant et légèrement duveteux est idéal pour le punch needle. Grâce à son pouvoir couvrant, il offre un joli rendu. Vous ne serez pas déçue du résultat brodé…
  • – Elle propose une gamme de 390 coloris, rien que ça ! Vous avez donc à votre disposition une palette infinie (ou presque !) pour créer votre propre modèle de broderie en punch needle selon vos goûts chromatiques.

L’aiguille pour punch needle

Il existe plusieurs types d’aiguille magique en punch needle en fonction du fil utilisé :

  • – Avec du fil épais. Il s’agit de l’aiguille punch needle Oxford. C’est un seul outil composé d’un porte-aiguille et d’une aiguille soudée (non mobile). Plus l’aiguille est épaisse, plus elle est longue.
  • – Avec du fil épais (autres modèles avec un enfile-aiguille). Il s’agit de l’aiguille punch needle de DMC (aiguille unique et soudée à l’outil) ou de l’outil punch needle de Bohin (longueur d’aiguille adaptable). C’est un seul outil composé d’un porte-aiguille, d’une aiguille mobile et d’un enfile-aiguille.
  • – Avec du fil moyen ou fin. Il s’agit de l’outil punch needle Clover. C’est un seul outil composé d’un porte-aiguille, de plusieurs aiguilles mobiles de grosseurs différentes et d’un enfile-aiguille.

 

 

À retenir : la grosseur du fil et de l’aiguille doit être adaptée afin d’obtenir un joli résultat. La longueur de l’aiguille aussi est importante pour réussir parfaitement le point. Pour les aiguilles soudées à l’outil, la longueur est déjà calculée par le fabricant : choisissez donc le fil et le tissu punch needle préconisés pour cette aiguille. Pour les aiguilles mobiles, la longueur est adaptable grâce à des crans d’arrêt ou d’éléments à visser. Pour savoir si la longueur est la bonne, faites des essais ! Si la boucle est trop lâche (trop haute sur la surface), diminuez la longueur de l’aiguille.

Sur ces photos, vous voyez les différentes longueurs de point et hauteurs de boucle en fonction de la grosseur et longueur de l’aiguille.

 Vous avez réuni tout le matériel de punch needle… Non ? Alors, quoi de mieux pour essayer cette technique de broderie qu’un kit de punch needle ?

C’est justement ce que les éditions de saxe ont concocté pour vous ! Retrouvez le kit Fleurs blanches en punchneedle de Marie Suarez sur www.edisaxe.com. Il est fait pour toutes les débutantes et réunit tout le nécessaire (et notamment les fameuses laines Colbert de DMC !) pour réaliser votre premier motif en punch needle !

 

Grâce à ce kit de broderie punch needle, vous pouvez essayer sans perdre de temps…

 

Punchneedle : tuto et conseils d’une pro

Que vous ayez le kit ou pas, vous vous demandez comment débuter en punch needle

La technique du punch needle est simple à partir du moment où vous avez compris le geste à effectuer avec l’aiguille !

Il faut vous entraîner un peu avant que cette pratique ne devienne un automatisme. Mais vous verrez, apprendre le punch needle est simple et rapide !

Voici comment broder en punch needle :

C’est simple, surtout si vous avez les conseils de Marie Suarez :

  • – Tenez l’outil punchneedle en main comme un crayon et piquez à travers la toile. Placez bien le biseau de l’aiguille du côté qui doit être brodé et inclinez légèrement l’aiguille du côté plat du biseau. Attention : si vous placez le côté plat du biseau du côté qui doit être brodé, le travail se fait à l’envers et le point ne se forme pas !
  • – Brodez du bas vers le haut ou du haut vers le bas. Vous pouvez broder de droite à gauche ou inversement à condition de toujours respecter la position du biseau.
  • – Enfoncez toute l’aiguille dans la toile d’un coup sec. C’est très important ! Et retirez-la doucement, en la laissant en contact avec la toile. Puis glissez la pointe du biseau jusqu’au point suivant.
  • – Faites des points de même longueur. Vérifiez sur l’envers de la toile que la surface se remplit correctement et uniformément.
  • – Pour tourner l’ouvrage, maintenez l’aiguille enfoncée et tournez le tambour. Ne sortez jamais l’aiguille de la toile pour changer de direction.

Pour obtenir un effet « velours », il vous suffit de couper les boucles et de les peigner doucement avec une petite brosse ! Le résultat est trop mignon…

 

À retenir : commencez toujours par puncher le contour d’un motif, puis terminez en remplissant la surface.

Et pour terminer en beauté (et en punch needle !) sur cette tendance DIY, voici 2 astuces pour les finitions de votre premier dessin en punch needle :

  • – Fixez au fer de l’entoilage thermocollant au dos de certains points pour les renforcer.
  • – Renforcez l’envers de l’ouvrage avec de la colle textile permanente en bombe et recouvrez la partie encollée d’un coton fin pour la protéger.

Et maintenant, admirez votre travail en punch needle !

Si vous voulez tout savoir sur cette technique de broderie, découvrez le guide du punch needle réalisé par Marie Suarez ! Le livre « Punchneedle – Spécial débutants » paru aux éditions de saxe est déjà un succès !

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions et des pas à pas photos pour appréhender facilement la technique du punch needle… Comme si vous suiviez un atelier de punch needle avec Marie comme professeur à vos côtés ! En plus je ne vous cache pas que Marie est plus que sympa… pour une belge ! (Bien sûr, nous adorons toutes les passionnées d’art du fil, quelle que soit leur nationalité !)

Mais ce livre sur la technique du punch needle est également une mine d’or pour trouver des trésors d’idées à broder en punch needle ! Sacs, panneaux décoratifs… Ces ravissants modèles de punch needle pour adultes ou enfants vont vous donner envie de vous adonner à cette technique DIY !

Et si vous voulez vous faire une idée « plus vivante » de cette technique, je vous invite à découvrir la vidéo réalisée par Noémie pour notre blog !

N’hésitez plus : apprendre le punch needle n’a jamais été aussi facile grâce aux éditions de saxe (et à Marie Suarez bien sûr !)… Partagez votre premier motif en punch needle sur notre page Facebook !

Les commentaires

Caparos

Je ai déjà essayé la broderie punch needle je ne suis jamais arrivé car lorsque je retire le fil tout reviens pourtant cela me plaît cela fait des années que je aime beaucoup les éditions saxe

Réponse
Olivia

Bonjour Monique, effectivement, c’est un coup de main à prendre au début ! Il faut « piquer » d’un coup sec avec l’aiguille punch needle et la retirer tout doucement pour que la boucle reste formée sur l’endroit de la toile. N’hésitez pas à persévérer ! Vous souhaitant une belle journée.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *