Saxe

Tuto de broderie Hardanger gratuit : comment couper les fils ?

Par Olivia
Broderie

Si vous débutez en broderie Hardanger, l’étape de l’ajourage peut vous faire peur. Et pour cause, si vous ne coupez pas les bons fils pour créer les jours, tout le travail de broderie est réduit à néant ! Avouez qu’il y a des raisons d’angoisser… Mais non ! Ne stressez pas : les éditions de saxe vont vous apprendre comment couper les fils en Hardanger ! Rien de plus simple avec un tuto de broderie Hardanger gratuit. Un beau cadeau pour toutes les brodeuses passionnées à quelques jours de Noël, vous ne trouvez pas ? ?

Matériel indispensable pour pratiquer l’ajourage en Hardanger

Avant de commencer à couper les fils de votre toile, encore faut-il que vous soyez bien équipée !

Rassurez-vous, vous n’avez besoin que de peu de matériel : une paire de ciseaux à broder pointus ! Mais cet élément est capital pour réaliser les jours en Hardanger : il vous permettra de couper précisément les fils nécessaires sans toucher au reste de la toile.

 

 

 

 

 

 

 

Les ciseaux à lame courbée sont parfaits pour finir de couper les fils sur l’envers du travail sans risquer de couper la toile.

Et pour être sûre de travailler correctement, n’oubliez pas de bien tendre votre toile sur un tambour à broder !

Maintenant, vous êtes prête à apprendre comment couper les fils en broderie Hardanger !

Le saviez-vous ? Née en Norvège, la broderie Hardanger fait partie des techniques de jours à fils tirés. Il s’agit de tirer les fils de tissage et de broder autour des fils restants du tissu pour obtenir des motifs ajourés. En anglais, la méthode des jours à fils tirés est appelée « Drawn thread work ». Elle serait née en Italie et s’est développée en Europe au XVIe siècle. La broderie Hedebo est une variation de cet art originaire du Danemark.

Quand faut-il couper les fils en Hardanger ?

Ah, cette question, toutes les débutantes en broderie Hardanger se la posent ! Et vous avez de la chance, les éditions de saxe ont la réponse et vous la donnent !

La broderie Hardanger se déroule en 4 étapes :

  1. Réaliser les pavés au passé plat (ou point lancé).
  2. Ajourer ou couper les fils de la toile (la fameuse étape qui fait peur, bouh !).
  3. Broder les barrettes et les points décoratifs.
  4. Réaliser les finitions (point de feston et découpe de la bordure).

Il est important de respecter cette chronologie !

C’est donc la 2e étape que nous allons vous expliquer avec un pas à pas photos.

Tuto Hardanger gratuit pour bien couper les fils

Vous venez de le voir : avant d’ajourer, vous devez broder les pavés au passé plat. Soyez vigilante : vérifiez la parfaite symétrie de ces pavés, la réussite de l’ajourage en dépend !

L’ajourage est l’étape la plus délicate de la broderie Hardanger. Mais vous allez le voir, c’est un coup de main à prendre pour savoir quels fils couper. Après ce tuto de broderie Hardanger gratuit, vous saurez comment vous y prendre : vous n’aurez plus qu’à vous exercer !

  1. Vous avez brodé tous les pavés du motif au passé plat.

Bon à savoir : en Hardanger, il faut commencer par broder le contour du motif. Brodez 5 points au passé plat pour former 1 pavé. Brodez ensuite en escalier tous les pavés : ces points maintiendront les fils du tissu lors de l’ajourage.

  1. Glissez la pointe des ciseaux au ras du pavé au passé plat, puis coupez 1 fil de trame du tissu.

  1. Tirez le fil à l’aide d’un poinçon ou d’une pince à épiler. Coupez puis tirez les 3 autres fils de trame.

  1. Procédez de la même manière sur l’ensemble du motif.

  1. Coupez les fils de chaîne de la même manière.

  1. Coupez les fils un à un en veillant à ne pas couper les autres fils.

  1. Tirez les fils un à un.

  1. Retournez le tissu sur l’envers. Soulevez les fils et coupez-les au ras du point brodé.

  1. Les fils de trame et de chaîne sont tirés. L’ajourage Hardanger est terminé. Bravo, vous avez réussi !

Ça y est, grâce à ce tuto de broderie Hardanger, vous savez comment couper les fils !

Notre conseil : coupez les fils (marqués d’une croix rouge sur le schéma ci-dessous) un par un au ras des pavés. Pour éviter toute erreur, travaillez dans un ordre précis : enlevez les fils de la première ligne avant de couper les fils de la ligne suivante (sur le schéma, coupez en 1, puis en 2, retirez les fils, et continuer selon le même principe).

Après avoir coupé les fils, que faire en broderie Hardanger ?

Maintenant, vous allez pouvoir passer sereinement aux autres étapes de broderie Hardanger comme :

 

 

 

 

 

 

 

Vous n’êtes pas à l’aise non plus avec ces points de broderie Hardanger ?

Vous ne seriez pas contre un pas à pas photos pour réaliser les points basiques en Hardanger ?

Les éditions de saxe ont ce qu’il vous faut ! Le livre « Les points de broderie essentiels », disponible sur www.edisaxe.com, consacre tout un chapitre à cette technique de broderie ajourée. Les barrettes, les picots, les points d’esprit sont expliqués étape par étape avec des photos et des instructions claires.

C’est si simple d’apprendre la broderie Hardanger dans ces conditions ! Notamment si vous êtes débutante, car ce livre explique les bases avant de se lancer en broderie (matériel, fournitures…) et comment débuter en broderie traditionnelle.

Et si vous êtes une brodeuse passionnée et curieuse de vous perfectionner en découvrant d’autres techniques (Stumpwork, jours…) ou d’autres points traditionnels, ce guide de broderie va vous plaire ! Il répertorie et explique, toujours en pas à pas photos, toutes sortes de points pour vous familiariser avec. C’est tellement agréable de progresser quand on est passionné !

: Broderie

: JE DECOUVRE UNE TECHNIQUE

Nos livres coups de coeur

4 commentaires
    Legoix Françoise

    Bonjour à tous et à toutes,
    C est un réel plaisir de visionner les tutos pour apprendre. Je suis une acidue des éditions de Saxe.
    J’aime tout les travaux d aiguilles.
    Je travaille chez Cadréa et je vois passer entre mes mains de très beaux ouvrages. C est un plaisir pour moi de les mettre en valeur et de les protéger.
    Merci de nous faire rêver et de nous permettre de nous évader.

    Répondre
    Olivia

    Bonjour Françoise, merci à vous pour votre ressenti positif et pour valoriser à votre tour les travaux d’aiguilles ! Belle journée.

    Répondre
    Olivia

    Bonjour Claire, nous sommes ravis si ce petit tuto de derrière les fagots a pu éclairer votre lanterne créative 😉 Au plaisir de vous apprendre d’autres subtilités techniques en DIY !

    Répondre

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *