Saxe

Apprenez comment faire du pouring acrylique grâce à notre tuto

Par viviane
DIY

Parmi les dernières tendances DIY 2022 (présentées sur notre blog), il en est une particulièrement originale : l’acrylique pouring (“acrylic pouring” en anglais). Il s’agit d’une technique de peinture totalement renversante, au sens propre ! Et vous allez comprendre pourquoi si vous poursuivez la lecture de cet article… Mais pas seulement ! Les éditions de saxe vont également vous expliquer le matériel nécessaire et une technique de pouring acrylique appelée Flip Cup grâce à un tuto. Envie de vous initier à cet art fluide et de vous amuser à verser des couleurs pour créer des tableaux abstraits aux effets picturaux très surprenants ? Alors, c’est parti pour apprendre comment faire du pouring acrylique !

Acrylic pouring ou pouring acrylique : qu’est-ce que c’est ?

Appelée également pouring painting (pouring peinture), cette technique picturale a la particularité de se réaliser sans aucun pinceau, mais avec des gobelets. En effet, l’anglais “pouring” veut dire “verser” en français. Tout est dit !

Il s’agit donc de faire couler de la peinture acrylique liquide sur un support pour obtenir un rendu graphique fascinant.

Selon les techniques utilisées (chalumeau, inclinaison du support…), les additifs mélangés (médium de lissage, huile de silicone…), vous créez des tableaux totalement différents, mais tous aussi surprenants les uns que les autres !

Quel matériel pour faire du pouring ?

Voici le détail du matériel dont vous aurez besoin pour réaliser votre premier tableau à l’acrylique fluide :

Quel médium pour pouring acrylique ?

Le mieux est de recourir à un médium de lissage spécifique au pouring. Ses propriétés garantissent des résultats à la hauteur de vos espoirs créatifs : il solidarise les pigments et améliore les propriétés d’écoulement des peintures. Seul inconvénient : son prix relativement élevé.

Sachez qu’il existe également des médiums alternatifs bien plus économiques comme :

Ce peut être une bonne solution pour débuter l’acrylique pouring.

Quelle eau utiliser ?

Pour obtenir des peintures fluides, vous ajoutez également de l’eau.

Si vous utilisez votre mélange immédiatement, vous pouvez opter pour de l’eau du robinet sans souci.

Par contre, si vous préparez des mélanges que vous souhaitez conserver pour une utilisation ultérieure, veillez à utiliser de l’eau distillée. Sinon, vous risquez de voir apparaître des petites bulles indésirables et se former un dépôt de moisissures.

Quelle huile de silicone pour pouring ?

Pour assister à la formation de belles cellules, caractéristiques du pouring, vous ne pouvez vous passer d’huile de silicone. Plus la viscosité est élevée, plus l’huile perd sa qualité de glisse et devient épaisse.

Nous vous conseillons une huile de silicone à basse viscosité de 100 cSt (le centistoke est l’unité de mesure de la viscosité cinématique).

Bon à savoir : 2-3 gouttes suffisent. Plus vous en ajoutez au reste du mélange, plus les cellules sont nombreuses et de petite taille.

Mais là encore, vous pouvez opter pour des alternatives comme certains soins capillaires ou du lait de coco : ils peuvent également créer de magnifiques cellules. Le mieux est de faire un essai !

Comment faire du pouring acrylique : le tuto de la technique du gobelet renversé (Flip Cup)

Maintenant que vous avez réuni le matériel nécessaire pour faire du pouring acrylique, passons à la mise en pratique !

Découvrez le principe et les 6 étapes clés pour réussir la technique de pouring la plus populaire : le Flip Cup.

1. Préparez votre espace de travail

Qui dit technique de coulage de peinture, dit nécessité de protéger votre espace de travail. C’est la condition pour vous amuser sans craindre de voir votre pièce transformée en champ de bataille chromatique !

Recouvrez le sol de la bâche de protection. Et utilisez le niveau pour vérifier que votre surface est bien plane.

Bon à savoir : pour les créations en petits formats, utilisez un bac en plastique enveloppé d’une bâche en plastique. C’est une bonne solution pour une protection adaptée et garantie 100 % sécurisée !

2. Préparez les peintures fluides

Versez chaque couleur acrylique dans un gobelet. Ajoutez de l’eau et remuez doucement jusqu’à obtenir une texture entre la crème et le lait.

Ajoutez le médium de lissage et mélangez. La consistance est bonne quand la peinture est fluide (elle coule du bâtonnet comme du miel). Laissez reposer quelques instants pour que les bulles d’air remontent à la surface.

Pour finir, ajoutez quelques gouttes d’huile de silicone, sans remuer.

Quel mélange pour pouring ?

Il est difficile de donner une formule standard quant au dosage à adopter. Les quantités à mélanger dépendent du résultat souhaité et des différents types de médium et peintures utilisés. Toutefois, il est généralement préconisé de mélanger ⅓ de chaque composant (peinture, médium et eau).

Mais le plus sûr est de respecter les indications du modèle choisi si vous testez cette technique en suivant des projets proposés par un artiste.

3. Mélangez les couleurs

Une fois toutes les couleurs prêtes à l’emploi dans leurs gobelets respectifs, versez-les toutes dans un autre récipient pour obtenir le mélange final composé de couches superposées. Attention : ne remuez plus !

Bon à savoir : la couleur la plus lourde (déposée au fond du récipient) arrive la première sur la toile lorsque vous renversez le récipient et elle recouvre toutes les autres.

4. Procédez au Flip Cup

Cette technique d’acrylique pouring est idéale pour les petits formats.

Prenez la toile dans la main gauche et le gobelet rempli de peinture dans la droite.

Posez la toile par-dessus le gobelet, en veillant à ce que l’ouverture du gobelet soit bien au milieu.

Retournez soigneusement la toile à 180 degrés de manière à ce qu’elle soit sous le gobelet posé par-dessus à l’envers. Pressez fermement le gobelet contre la toile et déposez doucement cette dernière sur votre plan de travail. À présent, les deux sont stabilisés.

Le gobelet est retourné sur la toile. Attendez quelques secondes que les couleurs descendent.

C’est le moment tant attendu d’exécuter l’opération la plus excitante ! Soulevez légèrement le gobelet en l’inclinant un peu. La couleur se met à couler sur la toile. Vous pouvez contrôler le débit en soulevant très peu votre gobelet.

Vous n’êtes pas très à l’aise ? C’est normal ! Mais rassurez-vous : avec la pratique, vous prendrez de l’assurance, vos gestes seront moins hésitants !

Répartissez ce qui reste au fond du gobelet aux quatre coins de la toile. Cette manœuvre est utile puisque la peinture doit recouvrir toute la toile au final. C’est une manière de donner un coup de pouce à la couleur pour lui permettre de mieux glisser jusqu’aux bords de la toile.

Vous observez sans doute déjà la formation de quelques cellules. Prenez la toile entre vos mains et soulevez-la avec soin. Inclinez le châssis délicatement : évitez les gestes brutaux et trop rapides qui allongent les cellules. Laissez la peinture glisser. Puis faites basculer la toile dans plusieurs directions pour voir comment la couleur se comporte et où elle se dirige.

Ne perdez pas de vue des cellules ou des structures particulièrement réussies que vous avez envie de conserver. Une fois que la peinture s’est déposée aux quatre angles, reposez la toile.

Vous pouvez utiliser le chalumeau à certains endroits pour accélérer la formation des cellules.

5. Laissez sécher votre œuvre

Il est temps… de patienter !

Plus la toile est grande, plus son temps de séchage sera long : de deux jours à une semaine. La peinture va sécher de l’extérieur vers l’intérieur.

Quand toute la surface est mate, votre œuvre est sèche !

Notre conseil : vous voulez tester avec votre doigt si la peinture est sèche ? Malheureuse, ne faites jamais cette erreur ! Si la peinture est encore légèrement humide, la couleur colle aussitôt et, à l’endroit où vous avez posé votre doigt, elle ne redeviendra jamais plus lisse !

 

6. Protégez votre tableau avec du vernis

Une fois votre tableau terminé, nous vous conseillons vivement de le vernir.

En effet, la peinture acrylique devient mate en séchant. Avec une couche de vernis, non seulement vous redonnez de l’éclat au tableau, mais en plus vous le protégez.

Bravo, vous avez réussi votre premier pouring acrylique ! Il ne vous reste plus qu’à l’admirer et à l’accrocher.

Un livre sur le pouring pour expérimenter les différentes techniques de peinture fluide et l’effet bulles

Aujourd’hui, vous avez appris comment faire du pouring acrylique. Pourtant, vous n’avez découvert qu’une infime partie des possibilités créatives offertes par cet art fluide. En effet, il existe bien d’autres techniques comme le Dirty Pour. C’est justement ce que vous invite à tester le livre paru aux éditions de saxe “Le pouring – Effet gouttes”. Mais pas seulement !

Ce livre de peinture innove dans son approche du pouring. Bien sûr, l’auteure reprend toutes les bases nécessaires aux débutants en acrylique pouring. Mais elle propose également d’associer cette technique picturale à la superposition de gouttes de peinture liquide (Blob painting). Des idées inspirantes pour créer des tableaux uniques aux rendus chromatiques fascinants et aux effets 3D étonnants ! Vous allez être surprise par les résultats obtenus et par les multiples opportunités de créations. Effectivement, vous ne réaliserez jamais 2 œuvres identiques. Une activité DIY à essayer dès maintenant pour libérer sur la toile votre potentiel créatif !

Grâce à notre tuto, vous avez compris le principe de l’acrylic pouring. Vous avez pu expérimenter la technique du Flip Cup. Heureusement pour vous, devenue une adepte de la peinture fluide, il vous reste encore tout un univers à découvrir… Et si vous avez envie de vous mettre à un art pictural plus traditionnel, découvrez le matériel à choisir pour débuter en aquarelle, et notamment nos coups de cœur !

: DIY

: JE DECOUVRE UNE TECHNIQUE

Nos livres coups de cœur

3 commentaires

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *