Saxe

Un châle Shetland pour mes 40 ans.

Par Camille
Tricot

Le mois dernier, j’ai eu trente-neuf ans. Quelques jours plus tard j’ai reçu ce sublime ouvrage: Dentelle Shetland au tricot. Je suis tombée amoureuse tout de suite de la finesse et de la beauté de certains châles. J’avais envie depuis très longtemps d’une telle merveille mais je savais pertinemment que le temps allait me manquer. C’est ainsi que l’idée d’un ouvrage au long cours a germé doucement.

Pourquoi ne pas me faire ce cadeau pour mes quarante ans? Quelques rangs par jour, sans pression. Et dans douze mois, la fierté et le bonheur d’avoir une douceur autour du cou, quelque chose que je garderai longtemps et qui symboliserait une passage important pour ma vie. Mes quarante ans couronnés de laine, ça c’est une idée qui me plait !

J’ai découvert la dentelle Shetland grâce à ce livre et je dois dire que l’histoire est passionnante. La dentelle des îles Shetland a connu son apogée au cours du XVIIe siècle où les collectionneurs et les aristocrates se l’arrachaient, mais elle reste une pratique populaire. Chaque dentellière avait ses préférences de points, coquilles en résille, toile d’araignée, trous dentelés, marguerites, muguet… Autant de noms qui nous donnent envie de nous plonger un peu plus dans cet univers de finesse. L’ouvrage est d’ailleurs très bien construit, dans le sens où l’auteur, véritable passionnée, nous livre un peu d’histoire à chaque modèle.

Avant de vous livrer mes astuces, parlons un peu de laine. J’ai pas mal farfouillé sur le net, il existe de nombreuses qualités de laine, bien souvent anglaise ou américaine, cependant j’ai trouvé mon bonheur chez Laine et tricot. La laine Jamieson and Smith est absolument superbe, et j’ai craqué devant la description que je vous livre ici :

« Cette laine a été développée en lien avec le « Shetland Museum and Archives » dans le cadre du projet « Shetland Fine Lace ».
Elle a été filée à partir de laine non-teinte de moutons Shetland, afin de reproduire les laines utilisées pour tricoter les plus belles dentelles Shetland des années 1800, tels que les bas de la reine Victoria ou encore les nombreux tricots exposés à travers le monde. »

Décidément se projet promet d’être riche en émotions!

Mes petites astuces pour vous simplifier la vie :

Tricoter un châle de dentelle demande un minimum d’organisation. Voici la mienne, elle est évidemment propre à mes besoins, c’est une base avec laquelle vous pourrez composer pour trouver les meilleures astuces possibles.

En règle générale je tricote le soir, mais pour cet ouvrage, j’ai rapidement compris que je devais tricoter dans la journée. C’est une sorte de pause que je m’octroie, quinze minutes par-ci par-là, en pleine lumière, juste avec 113 mailles et mes pensées. J’adore!

Je vous montrerai bien sûr les avancées de mon châle, si vous avez envie de vous lancer, n’hésitez pas à nous taguer @editionsdesaxe. Cela nous fait toujours plaisir de vous lire.

À très vite et joyeux printemps!

Camille

: Tricot

: JE DECOUVRE UNE TECHNIQUE, SACS & ACCESSOIRES

Nos livres coups de cœur

12 commentaires
    mamacami

    Alors là, chapeau bas! Ce style d’ouvrage demande une attention de tous les instants et je sais que j’en serais tout à fait incapable. C’est un superbe projet et le fil que tu as choisi semble très beau.
    Tout à fait d’accord avec toi concernant les explications en anglais, tellement plus simples et synthétiques que les pavés en français.
    Bon tricot!

    Répondre
    Anne

    Je trouve votre idée de faire ce châle pour vos 40 ans extrêmement sympa…. et je vais l adapter/adopter pour mes 55 ans …j’aurai 54 ans dans un mois et donc, j’ai un an pour réaliser ce monument qui me fait tant rêver depuis si longtemps. … par contre, pourriez vous m’aider par des conseils pour le choix du modèle ainsi que de la laine…. à bientôt. ..

    Répondre
    Nadège

    Bonjour, je suis en train de réaliser le modèle « carré irvine » et je bloque sur la première étape, que veut dire absence dans le schéma, merci beaucoup pour votre réponse.

    Répondre
    Olivia

    Bonjour Nadège, le symbole veut dire « absence de maille » : il faut directement passer à la case suivante. J’espère que cette indication vous permettra de finaliser facilement l’ouvrage. Vous souhaitant une belle journée.

    Répondre
    Maryse Foubert

    Bonjour,
    Je suis ravie d’avoir découvert votre site.
    Ma fille fait partie d’un groupe de danse de salon du 19e siècle et je voulais lui offrir un châle pour compléter ses très belles tenues. C’est ainsi que j’ai découvert la dentelle Shetland. Je me suis offert le même livre que le vôtre, ainsi que celui intitulé « la magie des châles Shetland au crochet ». Je suis tombée amoureuse de cette dentelle mais je n’en suis qu’au début.
    Vos petits trucs et astuces m’ont déjà aidée !
    Au plaisir de pouvoir continuer à vous lire :).

    Répondre
    Chopart

    Bonjour,
    Je sais que vous êtes une passionnée mais vous serait-il possible de demander aux éditions de saxe, s’ils envisagent de rééditer :
    – châles en dentelle shetland au tricot
    – la magie des châles shetland du tricot
    Merci de votre aide
    Cordialement
    Chantal

    Répondre
    Viviane

    Bonjour Chantal, nous (les éditions de saxe !) n’avons pas prévu de réimprimer ces 2 titres. Par contre, vous pouvez consulter sur notre site le dernier livre paru sur ce sujet : Dentelle shetland au tricot. En espérant que cette publication vous plaise. Belle journée.

    Répondre
    CATHY

    Bonjour,`
    Je tricote pour la 1ère fois un ouvrage en dentelle shetland.
    Je souhaite faire le modèle n°12 du livre « dentelle shetland » mais des explications sur les schémas correspondant à ce modèle seraient pratiques : sur la page de gauche (p.60) que signifient les lettres C, D, et les chiffres 391 et 400 (le nombre de mailles ?) et sur la page de droite (p.61) : quel est le schéma qui correspond à la capuche ? Merci d’avance pour vos réponses.

    Répondre
    Viviane

    Bonjour Cathy, voici quelques éclaircissements concernant le modèle n° 12 p. 60. Le diagramme du modèle n° 12 se trouve p. 61 : le diagramme qui est p. 60 correspond au modèle précédent (vous n’avez donc pas à vous en occuper si vous réalisez le modèle 12). Concernant les indications chiffrées à côté du diagramme (comme 134, 130, 120 p 61), il s’agit du nombre de rangs. Tous les chiffres verticaux à côté du diagramme correspondent aux nombres de rangs et tous les chiffres horizontaux aux nombres de mailles. Ensuite, vous devez commencer par le diagramme en bas de la p. 61 (il y a d’ailleurs indiqué : « 1er rang : montage des m. avec les doigts). Ensuite, vous voyez que le 1er diagramme se termine avec 228 rangs. Le 2e diagramme (au-dessus) reprend à partir de ces 228 rangs. Vous rabattez les mailles de l’encolure (pour resserrer l’ouvrage), vous reprenez le nombre de mailles rabattues de l’encolure et ensuite vous enchaînez avec la réalisation de la capuche (lorsqu’il est indiqué 6 rgs = 1er motif/Répétez 17 fois). Vous terminez avec 134 rangs. En espérant que ces précisions seront suffisamment claires pour vous permettre de tricoter plus facilement cet ouvrage en dentelle Shetland. Belle journée

    Répondre

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *