Comment coudre le cuir à la machine et à la main ?

Psitt ! Approchez-vous : je vais vous parler de peaux tannées que les moins de vingt ans (et les autres) ont peur de connaître… et surtout de coudre : le cuir ! C’est une matière noble, au superbe rendu. N’importe quelle couturière normalement constituée rêve d’en utiliser pour réaliser des accessoires. Oui, mais… le cuir peut faire peur. Je vous invite à l’apprivoiser. Voyons les différents types de cuirs et leurs spécificités. Apprenez ensuite comment coudre le cuir à la machine et à la main. Pour finir, je vous donnerai des idées d’accessoires en couture. Vous en trouverez notamment dans le dernier livre paru aux éditions de saxe « 24 accessoires en cuir » disponible sur www.edisaxe.com.

Le cuir : une matière noble à coudre

Le cuir est une matière noble à coudre. S’il existe toutes sortes de qualités de cuir, il faut absolument privilégier l’achat de cuir haut de gamme. Misez sur une matière première de qualité. Le prix est certainement plus élevé, mais il vaut mieux investir dans un produit d’excellence plutôt que de se montrer économe. Sinon, vous risquez de le regretter si l’ouvrage fini se dégrade rapidement du fait d’une mauvaise matière première.

Les différents types de cuirs dépendent des animaux dont la peau est tannée :

  • – l’agneau : c’est un animal jeune, ce cuir est donc souple et fin.
  • – le mouton : ce cuir est plus épais, le grain est donc plus marqué.
  • – la chèvre : cette matière est résistante et ne se plie pas.
  • – la vachette : ce cuir de bovin est lisse et épais, il n’est pas aussi noble.
  • – le veau : c’est un cuir très noble, souple et lisse, souvent utilisé en maroquinerie de luxe.
  • – le buffle : c’est un cuir haut de gamme et cher, car il est naturellement gainé et résistant.
  • – le porc : c’est un cuir d’entrée de gamme. Il est épais, poreux, mais également très résistant.

Il existe d’autres variétés plus exotiques (serpent, autruche, crocodile) qui sont soumises à des contrôles drastiques pour en vérifier la provenance (dans des fermes d’élevage plutôt qu’en braconnage).

L’aspect final du cuir dépend ensuite du tannage :

  • – le tannage au chrome : avec ce traitement, le cuir ne bouge pas au fil du temps.
  • – le tannage végétal : tanné avec des extraits végétaux, le cuir est solide et se patine joliment au fur et à mesure de son utilisation, mais il est plus cher.

Après ce petit tour d’horizon de la matière première, passons à la technique pour coudre du cuir.

Coudre le cuir à la machine : les précautions à prendre

Coudre le cuir à la machine demande quelques précautions. Ne foncez pas tête baissée sous peine d’abîmer votre machine à coudre ou votre coupon de cuir.

Vous devez :

  • – choisir un cuir pas trop épais. Vous pouvez coudre une pièce en cuir avec votre « petite machine » sans investir dans une machine professionnelle spécial cuir. Mais vous devez privilégier des cuirs souples et assez fins (jusqu’à 1 mm d’épaisseur) qui passeront sans problème sous le pied-de-biche. Si vous choisissez une matière plus épaisse (environ 1,5 mm d’épaisseur), il faut que vous ayez une machine avec un moteur suffisamment puissant. Le mieux est de faire un test pour connaître l’épaisseur maximale que supportera votre machine sans abîmer le moteur.
  • – utiliser des aiguilles machine spécial cuir. En acier trempé, elles sont très rigides, sans risque de casse au moindre point.
  • – acheter un fil solide comme du fil en polyester ou pour le quilting.
  • – prévoir des pinces à linge (ou de la colle blanche vinylique) pour maintenir ensemble 2 pièces de cuir. Elles remplacent le fil de bâti et les épingles, sans laisser de marque sur le cuir.
  • – trouver la bonne longueur de points. Ils doivent être suffisamment longs pour éviter que le cuir ne se déchire. N’hésitez pas à faire des essais.
  • – opter pour un pied presseur en téflon. Il évitera que la machine patine et permettra de coudre des points réguliers. Vous pouvez également envisager une solution maison : le papier sulfurisé ou papier de soie. Glissez du papier sulfurisé entre le cuir et le pied presseur et cousez normalement. À la fin de la couture, tirez délicatement sur le papier pour le libérer des points.

Coudre le cuir à la main : le point sellier

Voici ce dont vous avez besoin pour coudre une pièce en cuir à la main :

JALI252 point sellier cuir outils
  • – fils de lin ciré
  • –  glu
  • – cire d’abeille
  • – aiguilles
  • – alène (poinçon servant à percer le cuir)
  • – coupe-fil.

 

 

 

Avant d’apprendre comment coudre le cuir à la main, vous devez préparer le fil utilisé pour la couture.

Choisissez un fil de lin d’une grosseur moyenne et cirez le fil pour faciliter le passage dans les trous du cuir. Pour cela, placez le fil sur de la cire d’abeille et le maintenir avec le pouce. Tirez le fil. Répétez cette étape plusieurs fois.

JALI252 couture point sellier cuir

Après avoir percé des trous dans le cuir avec les griffes à frapper, vous pouvez réaliser la couture à la main. On parle de point sellier. Il s’agit d’une couture solide, passant alternativement un fil dessus et un fil dessous. Il faut utiliser 2 aiguilles fixées aux extrémités d’un même fil ciré selon le principe suivant.

Laissez une longueur de fil équivalente à l’aiguille, puis piquez l’aiguille 3 fois dans le fil.

JALI252 couture point sellier cuirEnfilez l’extrémité du fil sur l’aiguille. Tirez l’extrémité du fil pour rapprocher la partie fendue vers le chas.

JALI252 couture point sellier cuirJALI252 couture point sellier cuir

Joignez les 2 fils et tirez le fil long.

JALI252 couture point sellier cuirJALI252 couture point sellier cuir

Une fois les 2 aiguilles enfilées, maintenez les pièces entre vos cuisses pour faciliter la couture.

JALI252 couture point sellier cuir

Vous voilà prête à procéder à la couture du cuir au point sellier.

Piquez les aiguilles de chaque côté du trou, en plaçant l’aiguille de la main droite vers l’arrière et celle de la main gauche vers l’avant.

JALI252 couture point sellier cuir

Baissez légèrement les mains pour croiser les aiguilles.

JALI252 couture point sellier cuir

Prenez la pointe des aiguilles et sortez-les du trou.

JALI252 couture point sellier cuir

Tirez le fil. Vous venez de réaliser 1 point sellier ! Continuez à coudre vers l’avant, en veillant à obtenir des points réguliers.

JALI252 couture point sellier cuir

Pour finaliser la couture, réalisez 2 points arrière superposés. Coupez le fil au ras du dernier point. Prenez un peu de glu avec la pointe d’une alène.

JALI252 couture point sellier cuirJALI252 couture point sellier cuir

Piquez l’alène dans le trou en insérant la glu et le surplus de fil.

JALI252 couture point sellier cuirJALI252 couture point sellier cuir

Maintenant, vous connaissez le point sellier pour coudre du cuir à la main !

Des idées d’accessoires en cuir à coudre à la main

Coudre du cuir à la machine ou à la main demande de l’entraînement. Bien sûr, vous n’êtes pas encore une pro. Mais ce petit panorama de la couture du cuir vous a donné envie de vous y mettre… pour créer vos propres accessoires. Oui, mais lesquels ?

Dans le dernier livre « 24 accessoires en cuir » paru aux éditions de Saxe, vous découvrirez :

  • – tous les outils indispensables pour coudre le cuir.
  • – toutes les techniques, mais aussi les trucs et astuces pour poser des rivets ou des boutons-pression, coudre une fermeture à glissière…
  • – de superbes idées d’accessoires en cuir à coudre à la main : portefeuille, pochettes, porte-monnaie, étui à lunettes, sac à bandoulière, besace, tote bag….

Vous aviez prévu quoi ce week-end ? De vous mettre à coudre du cuir, quelle bonne idée !

Et s’il vous reste un peu de temps, vous pouvez profiter du tuto couture proposé sur notre blog pour confectionner un bavoir à boutons tout mignon… Votre meilleure amie et, accessoirement jeune maman, va être contente du cadeau que vous allez lui offrir pour son petit bout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *