8 bonnes raisons de se mettre au DIY en 2020 !

Se mettre au DIY, et si c’était votre première bonne résolution de l’année 2020 ? Vous aimez les travaux manuels et les loisirs créatifs, mais vous repoussez toujours à plus tard en trouvant des excuses (pas le temps, pas d’inspiration, pas de place…). Vous avez tort, car au-delà du simple plaisir de réaliser un objet de ses propres mains, le Do It Yourself (ou faire soi-même) offre bien d’autres avantages. Vos copines qui s’y sont mises pourront confirmer ?. Et ce n’est pas réservé aux mamies, bien au contraire ! Le fait main est hyper tendance ! Surtout qu’il y en a pour tous les goûts : couture, tricot, scrapbooking, bricolage, bijoux, crochet, broderie, peinture… Voici 8 bonnes raisons de vous mettre au DIY en 2020 ! Et vous connaissez la bonne nouvelle ? Pas besoin d’être une pro : une débutante aussi peut y arriver et se faire plaisir !

1. Le DIY, c’est bon pour vous !

Le slogan du DIY pourrait être : « Pratiquez une activité manuelle régulière, c’est bon pour la santé ! »
Oui, cette injonction, un peu revue et corrigée, est bien d’actualité pour le DIY !

D’ailleurs, faire soi-même n’est pas uniquement bon pour la santé… Voici les différents bénéfices du Do It Yourself pour votre corps et votre esprit :

Bon pour le moral. Faites le test : passez une heure à tricoter, coudre, réaliser un bijou en perles… et vous verrez le résultat. Vous aurez le sourire aux lèvres, la banane, la pêche, bref toute la salade de fruits dans la tête. Oui, c’est comme ça avec le DIY ! Vous êtes heureuse du moment passé et du résultat visible devant vos yeux, donc votre bonne humeur est reboostée.

  • Anti-stress 100 % naturel. Avec le DIY, dites stop au rythme effréné de vos journées ! Accordez-vous un moment de détente pour crocheter ou broder et profitez de l’instant… Vous allez apprécier cette reconnexion avec vous-même, une bonne idée sans effets secondaires pour décompresser… D’ailleurs, les personnes qui pratiquent le DIY le comparent à la méditation : tellement concentrées sur leur travail, elles en oublient les tracas du quotidien.
  • Confiance en soi. Il est hyper gratifiant de créer de ses propres mains. Rien que le fait de dire « c’est moi qui l’ai fait » vous fait un bien fou ! Vous prouver à vous-même que vous arrivez à créer quelque chose de concret est très valorisant ! Vous allez être fière de votre écharpe au tricot ou de votre sac en couture : même si vous avez rencontré des difficultés, vous les avez surmontées et vous êtes arrivée au bout de votre projet.

Certes, la pratique du fait main n’est pas encore remboursée par la sécurité sociale. Mais le DIY vous fait du bien : pourquoi ne pas vous y mettre en 2020 ?

2. C’est facile de se mettre au DIY

Quelle que soit la technique DIY choisie, c’est facile de se lancer :

  • – L’investissement de départ est souvent abordable et durable. Si vous voulez vous mettre à la couture, vous devrez acheter une machine à coudre qui représente un certain budget. Mais une fois que c’est fait, elle vous accompagnera pour longtemps dans votre pratique !
  • – Il existe des tutos gratuits pour démarrer et voir si la technique choisie vous plaira avant d’investir dans l’achat de livres spécialisés ou de payer des cours dédiés.
  • – Certaines techniques utilisent au contraire ce que vous avez déjà à disposition. Par exemple, c’est la grande mode de l’upcycling ou surcyclage, thématique à découvrir sur notre blog. Pour savoir comment créer des vêtements stylés avec des matières premières usées, les éditions de saxe vont vous aider avec le livre « Hackeuse de dressing».

Et bonne nouvelle, le Do It Yourself, c’est pour tout le monde ! Que vous soyez novice ou expérimentée, jeune ou pas, un homme ou une femme, vous avez tous la liberté de créer.

Nul besoin d’être spécialement adroit : ceux ou celles avec 2 mains gauches aussi peuvent s’épanouir en se mettant au DIY ! Car tout s’apprend…

3. Diversifier ses apprentissages

Avec le Do It Yourself, pas de risque de vous ennuyer ! Dans l’univers merveilleux du fait main, il y a toujours :

  • – de nouvelles techniques à apprendre
  • – de nouveaux matériaux à découvrir
  • – de quoi s’émerveiller
  • – de quoi faire plaisir avec des cadeaux faits main personnalisés.

Quel bonheur de vous enrichir de savoir-faire tous plus créatifs les uns que les autres ! Quel plaisir de gagner en connaissances grâce à des apprentissages très variés !

Cette année, vous vous dites : « C’est décidé, je me mets au DIY ! ». Vous n’imaginez pas tout le champ des possibles que vous allez explorer. Le fait main est un monde très vaste qui comprend toutes les activités créatives imaginables :

  • – les arts du fil (broderie, patchwork, couture, tricot, crochet…)
  • – les loisirs créatifs (créations en papier, perles, scrapbooking…)
  • – le bricolage (meubles en carton, en palettes…)
  • – et même la cuisine ou la fabrication de cosmétiques !

À partir du moment où vous créez de vos propres mains (comme customiser un meuble ancien pour le recycler), vous faites du DIY sans vous en rendre compte ! Mais certaines pratiques très techniques nécessitent plusieurs heures, mois, années d’expérience pour apprendre à les maîtriser. Et c’est aussi ce qui fait le charme du faire soi-même ! Une invitation à se surpasser (sans aucune pression) pour obtenir le meilleur.

4. Libérer, délivrer… sa créativité !

Vous connaissez ce refrain chanté à tue-tête par vos filles, fans de la Reine des neiges (et qui est devenu la hantise de leurs frères) : « Libérééééé, délivréeee », il pourrait s’appliquer à votre créativitééééééé !

Pull de Noel au tricot rudolph

Se mettre au Do It Yourself, c’est la solution pour créer tout ce que vous avez envie comme vous avez envie !

Vous ne trouvez pas dans le commerce de pull tricoté avec des manches 3/4 et de couleur jaune pioupiou à rayures noires ? Pas de souci, avec le DIY, tout est possible : vous allez exhausser vos rêves les plus fous (il faut juste savoir les assumer ensuite en portant le pull en question ?) en matière de vêtements, déco, accessoires, bijoux… Affirmez votre personnalité (« Je fais ce que je veux ! »), créez en toute liberté, voici ce que vous permet le Do It Yourself.

Vous pourriez même créer une mode ou devenir une influenceuse DIY…

Et côté inspiration, vous avez à disposition des sources pour stimuler votre imagination : Pinterest, tutos sur Internet ou éditeurs comme les éditions de saxe !

5. Rejoindre une communauté de passionnées

Vous n’êtes pas la seule à aimer le faire soi-même !

En vous mettant au DIY, vous allez entrer dans la grande famille des passionnées du fait main. Vous risquez même de devenir une accro comme les autres !

Oui, le Do It Yourself, c’est convivial ! Vous allez rencontrer dans le monde réel ou virtuel des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt :

ateliers créatifs en France
  • – sur Internet. Des communautés de passionnées existent dans tous les domaines. N’hésitez pas à rejoindre l’un des groupes Facebook des éditions de saxe (Team Saxe crochet-tricot, broderie, beaux-arts, patchwork, couture) pour partager vos créations et vos coups de cœur avec des fans !
  • – dans des clubs. Vous trouverez facilement une association qui se réunit régulièrement pour rencontrer des passionnées comme vous. Un moment de convivialité qui pourrait bien se transformer en après-midi entre copines puisque vous avez les mêmes affinités !
  • – lors d’ateliers ou de stages. Une bonne idée pour progresser avec des professeurs expérimentés et des stagiaires impatients d’apprendre de nouvelles techniques ou de se perfectionner.
  • – entre amies. Nul besoin de partager de manière formelle votre passion ! Vous pouvez très bien proposer spontanément à des amies qui pratiquent la même activité DIY de vous retrouver pour échanger sur vos projets en cours.

Le saviez-vous ? De plus en plus de Français pratiquent le DIY. En 2018, une étude menée par l’Observatoire Société et Consommation (l’ObSoCo) a révélé que le faire soi-même comptait 11 millions d’adeptes en France ! Huit Français sur dix pratiquent régulièrement une activité Do It Yourself (bricolage, jardinage, loisirs créatifs…).

Se mettre au DIY est un moyen de s’ouvrir aux autres et au monde.

6. Partager un moment avec son enfant

Le DIY n’est pas réservé aux adultes !

photo : Agnete Brun

Certaines techniques Do It Yourself ou activités fait main :

  • – sont particulièrement appréciées par les enfants et destinées à un jeune public : pliage de papier (origami…), loisirs créatifs divers (pâte à sel, perles, bracelets brésiliens…). Le DIY pour les kids a encore de beaux jours devant lui, car il y aura toujours des bambins qui s’ennuient les jours de pluie (et les autres jours aussi !) et qu’il faudra occuper…
  • – peuvent être partagées avec un enfant. Si par exemple, vous avez décidé d’apprendre à broder et que vous progressez. Vous serez ravie de partager votre savoir-faire avec votre fille ou petite-fille. Et inversement ! Votre enfant, quel que soit son sexe, sera ravi de partager un moment « rien qu’à vous deux ». Surtout que ces instants de partage resteront ancrés dans sa mémoire et peuvent lui permettre de développer sa fibre créative. Nous sommes nombreuses à avoir appris à tricoter avec notre mamie ou à avoir eu envie de coudre en voyant notre maman utiliser sa machine…

 

Il existe des livres qui peuvent vous aider à transmettre votre passion à un enfant. « J’apprends la broderie avec Marie », disponible sur www.edisaxe.com, en est un parfait exemple !

7. DIY : une pratique économique et écologique

Faire soi-même plutôt que d’acheter, recycler plutôt que de jeter, voici pourquoi le DIY permet de :

  • Faire des économies. N’achetez pas un produit fini dans le commerce, faites-le vous-même ! Selon les matières premières utilisées, vous économiserez les frais de confection, de livraison et les marges commerciales souvent élevées du professionnel. Autre avantage : vous serez sûre de ce qui compose votre création, puisque c’est vous qui aurez choisi les tissus, le bois, les papiers…
  • Protéger la planète. Au lieu de participer à la surconsommation à outrance, vous agissez activement pour la protection de l’environnement : vous limitez vos déchets et vous recyclez les matières premières. Le DIY vous permet de pratiquer la sobriété heureuse défendue par Pierre Rabhi, auteur d’un livre sur le sujet : vous apprendrez à créer loin des diktats de la consommation excessive et à vivre mieux en faisant vous-même.

Le Do It Yourself fait du bien à votre porte-monnaie et à l’environnement ! Que demander de mieux ?

8. Se mettre aux DIY pour offrir des cadeaux uniques

Quand vous offrez un cadeau, la phrase qui revient souvent est : c’est l’intention qui compte.

Et justement, si vous créez un cadeau fait main, vous revendiquez haut et fort votre envie de faire plaisir, car :

  • – Vous avez passé du temps à réfléchir au projet et à le confectionner ! Vous vous êtes investie totalement dans ce cadeau…
  • – Vous avez pensé en priorité à ce qui pourrait plaire à la personne à qui vous l’offrez.
  • – Vous avez créé un cadeau unique et personnalisé que personne d’autre n’aura.

photo : Agnete Brun

Faire soi-même un cadeau est l’assurance qu’il ait une réelle valeur sentimentale pour vous et pour son destinataire !

Il suffit de penser au coffret à bijoux, réalisé à partir d’une boîte à camembert et décoré selon votre inspiration enfantine, que vous avez offert à votre maman : elle l’a gardé comme un trésor inestimable… Devenue adulte, vous avez d’autres ambitions créatives et les moyens de les assouvir pour gâter vos proches !

À retenir : le DIY ne demande pas un gros investissement financier. Cette activité peut vous apporter beaucoup dans votre vie, si vous la pratiquer avec ou sans modération. Par contre, sachez que pour faire soi-même, il faut y consacrer du temps ! Cela peut même devenir une activité chronophage à laquelle vous succomberez avec plaisir à chaque petit moment de libre… Mais est-ce vraiment un problème ? Quand on aime (tricoter, broder, coudre…), on ne compte pas !

Et vous, quand est-ce que vous vous mettez au DIY ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *