Saxe

Coudre une poupée de chiffon : aidez vos enfants à stimuler leur imagination !

Par viviane
Couture

De nos jours, avec les progrès technologiques, les poupées parlent, marchent, rient, pleurent. Pourtant, rien ne remplace la traditionnelle poupée de chiffon… surtout si elle est cousue avec amour ! Peut-être vous souvenez-vous de celle que votre mère ou grand-mère avait assemblée rien que pour vous. Simple mais précieuse à vos yeux, cette poupée en tissu a bercé votre enfance et partagé avec vous les bons et mauvais moments. Mais à l’époque, vous ne vous doutiez pas des nombreux effets bénéfiques de ce type de poupée… Les éditions de saxe vous donnent 6 raisons convaincantes de vous lancer dans ce projet DIY. De quoi vous donner envie à votre tour de coudre une poupée de chiffon pour vos enfants !

La poupée Waldorf : l’une des plus célèbres poupées en tissu

La poupée en tissu joue un rôle capital dans la pédagogie Steiner-Waldorf. C’est un philosophe autrichien, Rudolf Steiner, qui est à l’initiative de cette pédagogie.

L’origine des poupées de chiffon Waldorf

En 1919, le directeur de l’usine de cigarettes Waldorf-Astoria de Stuttgart en Allemagne a demandé à Rudolf Steiner de créer une école adaptée aux besoins spécifiques des enfants pour accueillir ceux de ses ouvriers. L’apprentissage donnait une grande place à la créativité, l’imagination, le sens de l’initiative, l’ouverture au monde et la soif d’apprendre. Ce système éducatif donnait autant de place aux matières académiques qu’aux enseignements pratiques et artistiques. L’objectif ? Former des individus libres de penser par eux-mêmes, de donner un sens à leur vie.

Les poupées Waldorf étaient au cœur de cette pédagogie qui voulait éduquer l’enfant dans sa totalité « tête, cœur et mains ». Et c’est toujours le cas puisque ce type d’école existe toujours, notamment en Europe.

Les caractéristiques de la poupée Waldorf

Toutes les poupées de chiffon ne sont pas des poupées Waldorf !

Créée par les pédagogues de l’école Steiner-Waldorf, la poupée Waldorf n’est pas seulement un jouet. C’est aussi un outil éducatif conçu pour stimuler l’imagination et la créativité des enfants. Elle a donc des caractéristiques précises.

Des matières naturelles

Elle est confectionnée avec des matières naturelles : coton, laine…

Contrairement aux poupées en porcelaine ou en plastique rigides et “froides”, la poupée en tissu est plus douce et plus souple. Elle apporte plus de chaleur et de réconfort à l’enfant.

Une poupée évolutive

Pour que l’enfant s’identifie à cette poupée et se l’approprie, elle doit être adaptée à son âge et à son image. Elle évolue avec l’enfant.

Ainsi, la poupée Waldorf offert à un nourrisson a une tête volumineuse (comme celle d’un bébé). Elle peut être confectionnée uniquement avec des pièces de tissus nouées pour figurer la tête, 2 jambes et 2 bras.

Progressivement, les formes de la poupée sont plus précises. Comme l’enfant (entre 2 et 5 ans) qui se met à découvrir le monde sur ses 2 jambes, la poupée se dote de jambes solides, avec toujours une tête prédominante.

A partir de la 6e année de l’enfant, la poupée peut être plus élaborée, même si elle reste simple. Ses membres sont bien proportionnés à sa tête, la chevelure (souvent en laine) est plus travaillée, elle porte différents types de vêtements.

La poupée suit le développement physique et mental de l’enfant. Plus l’enfant grandit, plus la poupée se “complexifie”.

Une poupée simple, sans trop de détails

La poupée Waldorf est épurée. Elle est dépourvue d’éléments trop suggestifs.

Les traits du visage sont réduits au minimum. Elle peut ne pas posséder de bouche ou de nez. Ses formes sont simples : les membres (mains, pieds) sont suggérés plutôt que modelés précisément. C’est essentiel pour permettre à l’enfant de développer son imagination.

Une poupée trop réaliste avec un visage précis et des détails de circonstance enferme l’imaginaire de l’enfant dans un carcan prédéfini.

Au contraire, avec une poupée dotée de traits d’expression neutres, l’enfant peut inventer et imaginer tous les sentiments qu’il souhaite lui attribuer à un moment ou à un autre. Il est libre de laisser parler son imagination.

Comme l’a expliqué Rudolf Steiner lors de sa 2e conférence “L’art de l’éducation” le 13 août 1924 : “Avec un visage bien formé et des joues bien colorées, on tue l’imagination de l’enfant. Il ne peut plus rien faire de lui-même avec cette forme. Mais chez la poupée en tissu toute simple, il peut rajouter beaucoup de choses à partir de son imagination”.

Une poupée à faire soi-même

C’est une poupée DIY unique. La poupée Waldorf n’est pas un objet impersonnel, industriel et stéréotypé. C’est une poupée à faire soi-même (cousue main ou à la machine).

L’investissement de l’adulte dans ce projet DIY est aussi important que le résultat final. Cette poupée est le fruit de plusieurs heures de travail. Avec cette poupée de chiffon, l’adulte transmet à l’enfant tout ce qu’il a mis dedans : son amour, sa volonté de faire plaisir, ses valeurs esthétiques, sa prise en compte des goûts de l’enfant… Cela donne un supplément d’âme à cette poupée qui construit inconsciemment l’enfant.

6 bonnes raisons de coudre une poupée de chiffon

Même si vous ne confectionnez pas une poupée Waldorf en suivant strictement les préceptes de la pédagogie qui lui est associée, coudre une poupée de chiffon présente de nombreux bienfaits.

Voici plusieurs raisons qui vont finir de vous convaincre.

1. Aidez votre enfant à développer son imagination

Grâce à sa simplicité, sa neutralité et l’absence de détails trop précis, une poupée en tissu stimule la créativité de votre enfant et favorise le développement de son imagination.

C’est le premier avantage, et pas des moindres, d’offrir une poupée de chiffon !

Dans la revue Enfants et psy n° 15 de septembre 2001, la psychologue française Régine Démarthes rappelait les bienfaits de ce type de jouet simple : “C’est la façon dont l’enfant investit le jouet qui le complexifie et le rend vivant à ses yeux. Quand le jouet impose sa complexité, il muselle les capacités créatives de l’enfant.”

La poupée de chiffon ne bride pas votre enfant. Selon son humeur et ses envies, il pourra imaginer qu’elle est triste, fatiguée, fâchée, heureuse, impatiente, et inventer toutes sortes d’histoires à vivre avec elle !

2. Une poupée en tissu est facile à coudre soi-même

Même si vous êtes débutante en couture, vous n’aurez aucun mal à coudre un modèle de poupée de chiffon.

Elle ne présente aucune difficulté technique. Il suffit d’assembler 2 pièces de tissu pour le corps, la tête, les jambes et les bras, de rembourrer chaque partie puis de les assembler les unes avec les autres. Les formes sont simples. Elle ne présente que très peu de détails à broder ou à peindre sur tissu.

C’est un jeu d’enfant, à la portée de toute passionnée de Do It Yourself !

3. Coudre une poupée de chiffon est économique

Ce type de projet DIY nécessite très peu de fournitures : brins de laine pour les cheveux, pièces de coton et ouate pour le corps, quelques tissus pour les vêtements…

Ces fournitures sont faciles à se procurer et à un coût abordable.

4. Une poupée de chiffon peut être offerte à tout âge, que l’enfant soit une fille ou un garçon

Il est fini le temps où seules les fillettes avaient le droit de jouer avec des poupées quand les garçons s’amusaient avec des camions de pompier !

Selon le modèle choisi, une poupée en tissu peut aussi bien plaire à un petit garçon qu’à une grande fille.

Si le destinataire est un nouveau-né, il faut évidemment faire attention à ne pas laisser dépasser d’éléments qui pourraient le mettre en danger s’ils se détachaient ou si le bébé les suçait. Pour les plus jeunes, mieux vaut privilégier un modèle simple, sans fioritures.

5. Un jouet facilement transportable

Du fait de sa légèreté et de sa souplesse, une poupée de chiffon est facile à transporter par un enfant. Elle peut l’accompagner partout pour partager avec lui toutes ses aventures !

Il peut la saisir d’une seule main et ne verra aucun inconvénient à la traîner par terre d’une pièce à l’autre… Il peut la glisser dans son sac à dos lors de ses déplacements au jardin d’enfant ou de soirées pyjamas chez ses copains (un réconfort parfois bien utile pour l’enfant et les adultes présents pendant ces moments de séparation avec les parents !).

6. La poupée de chiffon : une belle idée déco de chambre d’enfant

Même si l’enfant vieillit, il ne pourra pas s’en séparer. Cette poupée trouvera donc toute sa place sur les étagères de sa chambre. Elle ne sera plus manipulée mais simplement admirée comme un bel objet déco, rempli de souvenirs. C’est une bonne idée de décoration !

D’ailleurs, même les adultes peuvent enchanter leur intérieur avec des poupées faits main pour créer une ambiance poétique. Eh oui, toutes les poupées ne sont pas uniquement des jouets réservés aux enfants !

Des livres DIY pour coudre soi-même une poupée de chiffon

Vous êtes maintenant convaincue de l’intérêt de coudre soi-même une poupée de chiffon. Les éditions de saxe aussi !

Vous avez envie de vous y mettre dès maintenant pour en offrir une à vos enfants ou petits-enfants. Mais vous préféreriez suivre un modèle pour vous aider dans la réalisation de ce projet DIY, si simple soit-il.

Justement, nous vous proposons 2 livres sur le sujet : “L’univers country en couture créative d’Anita Catita” (dont 4 photos des modèles sont présentées sur la première ligne ci-après) et “Mascottes brodées de Gingermelon”(dont 4 photos des modèles sont présentées sur la deuxième ligne ci-après).

Ces livres de couture DIY vous offrent différents modèles de poupées de chiffon, faciles à coudre soi-même : une collection de poupées en tissu animalières (licorne, lapine…) ou des poupées de chiffon plus traditionnelles. Une débutante en couture n’aura aucun mal à les confectionner. Par exemple, dans “Mascottes brodées de Gingermelon”, le corps et les gabarits sont identiques pour chaque modèle, seules les oreilles changent en fonction de l’animal choisi. Ce qui simplifie grandement la couture !

Bien sûr, vous êtes libre d’adapter les détails (type de tissus, couleurs de laine etc.) selon les goûts de vos enfants et votre imagination. Nous vous donnons des pistes de création, sans aucune volonté de brider votre créativité 😉 !

Vos enfants vont être tellement contents de pouvoir câliner une poupée de chiffon que vous avez cousue exprès pour eux… Un bonheur à la hauteur du vôtre de leur offrir ce plaisir et de les inviter à développer leur imagination et leur sensibilité 😊

Aussi attractives soient-elles, les poupées en plastique réalistes n’égalent pas le pouvoir d’une simple poupée en tissu. C’est justement sa simplicité qui ouvre la porte à l’imagination et à la créativité d’un enfant. Et en tant que fan de Do It Yourself, la créativité, ça vous connaît ! Coudre une poupée de chiffon pour votre enfant est l’un des plus beaux cadeaux à lui faire, d’autant qu’il est largement à votre portée. Peut-être même cette poupée DIY lui donnera-t-elle envie de s’initier à la couture ? Une belle opportunité pour partager votre passion des loisirs créatifs et des arts du fil ! Afin de vous accompagner dans cette transmission de savoir-faire, découvrez nos conseils pour apprendre à coudre aux enfants.

Bon à savoir : avant de vous lancer dans la confection d’une poupée de chiffon, il vous faut trouver les matières premières, notamment les tissus. Chez Mondial Tissus, vous avez un large choix d’étoffes en tout genre pour combler toutes vos envies créatives !

: Couture

: A LA DECOUVERTE DE

Nos livres coups de cœur

3 commentaires
    Viviane

    Bonjour Françoise, merci ! Oui, coudre une poupée de chiffon, c’est se donner l’opportunité de se faire plaisir (en imaginant le sourire de l’enfant à qui on l’offrira !) et de faire plaisir à un bambin quel que soit son âge ! Et avec la grande diversité de modèles de poupées en tissu proposés dans les 2 livres présentés ci-dessus, nul doute que l’un d’eux plaira à votre destinataire qui s’empressera de le câliner 🙂 Belle journée.

    Répondre
    Nastasha @ Moppetdolls

    Bonjour,
    Merci pour votre article très intéressant.
    Les poupées en tissus à faire ou à acheter sont toujours un excellent cadeau pour les petits mais aussi les grand(e)s filles. Coudre une poupée de chiffons c’est donner la vie à un objet inerte. Le plus difficile à réussir sera souvent le visage et les yeux, afin que cette objet ai une âme, mais même pas très jolies les poupées restent des objets(amis) de réconfort et de partage des moments uniques. Très beaux livres.
    Natasha – passionnée et créatrice de petites poupées

    Répondre

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *