Saxe

Comment coudre une poche italienne : nos astuces pour réussir !

Par viviane
Couture

Passionnée de couture DIY, vous n’êtes pas du genre à rester les mains dans les poches ! Vous préférez les coudre vous-mêmes, les poches, sur vos vêtements, sur vos accessoires… Et justement, si vous appreniez aujourd’hui comment coudre une poche italienne ? Avant toute chose, les éditions de saxe vous expliquent les spécificités des différents types de poches. Car il est tout de même important de savoir de quoi on parle ! Ensuite, vous pourrez passer à la pratique. Grâce à notre tuto, réussir à coudre une poche à l’italienne, c’est dans la poche !

Le point sur les différents types de poches en couture

Utiles et/ou décoratives, les poches sont appréciées au quotidien. De formes variées, elles agrémentent vos tenues et vos accessoires : c’est le détail qui fait la différence ! Car elles apportent une finition impeccable à vos créations et permettent une totale personnalisation.

Voici les principaux types de poches que vous pouvez être amenée à coudre.

1. La poche plaquée

C’est un grand classique. Plutôt basique, la poche plaquée (ou appliquée) est composée d’une pièce de tissu cousue sur un vêtement ou un accessoire. Les 2 épaisseurs sont simplement superposées.

Vous en trouvez à l’arrière de vos jeans ou à l’intérieur de sacs. Il s’agit alors de poches plaquées surpiquées. Mais vous pouvez également coudre des poches plaquées arrondies, sans surpiqûres, sur un manteau ou une veste pour agrémenter discrètement votre vêtement.

Ce type de poche simple à coudre se décline aussi bien sur des vêtements que sur des accessoires. Dans le cas de la poche plaquée surpiquée, la seule difficulté de couture est de réussir à coudre droit à la machine (puisque les surpiqûres sont visibles). Mais avec un peu d’entraînement, toutes les débutantes en couture relèvent ce défi !

 

2. La poche à rabat

La poche à rabat porte bien son nom ! Une pièce de tissu (le rabat) cousue au-dessus de la poche cache son ouverture. Ainsi, même si elle n’est pas réellement fermée, ce type de poche protège relativement bien son contenu.

Cousue à l’intérieur ou à l’extérieur d’un vêtement, elle peut être agrémentée d’un bouton. Il est pratique pour fermer le rabat ou apporte simplement une petite note décorative.

 

3. La poche zippée

Comme son nom l’indique (là encore), la poche zippée se caractérise par son système de fermeture très sécurisant. Il s’agit d’une fermeture à glissière (également appelée fermeture Éclair ou zip) que vous faites coulisser pour ouvrir ou fermer ce type de poche.

Grâce à ce système, vous pouvez glisser vos clés ou toute autre affaire personnelle dans la poche zippée de votre veste ou de votre sac, sans craindre de les perdre !

 

4. La poche passepoilée

Cette poche est facile à reconnaître du fait de ses caractéristiques.

L’ouverture de la poche passepoilée est une fente réalisée dans le vêtement et elle est bordée de 2 passepoils, c’est-à-dire 2 étroites bandes de tissu. Il suffit ensuite de coudre les fonds de poche au niveau de l’ouverture pour former le sac de poche à l’intérieur du vêtement.

Très classe, cette finition est souvent destinée à des tenues élégantes, de type Chino ou costumes (pantalons et vestes). Mais elle peut également être réalisée sur un short !

Par contre, techniquement assez difficile à coudre, les poches passepoilées ne s’adressent pas aux toutes “jeunes” débutantes en couture (et là, il n’est pas question d’âge !). Il est préférable d’attendre de bien maîtriser votre machine à coudre et d’être plus à l’aise avec cette activité DIY pour coudre une poche passepoilée.

 

5. La poche raglan

Pourquoi parler de la poche raglan maintenant ? Tout simplement parce que c’est une variation de la poche passepoilée !

En effet, si la poche passepoilée présente 2 passepoils en haut et en bas de l’ouverture, la poche raglan n’en compte qu’un seul. Son ouverture est donc ornée d’une seule large patte. Autre caractéristique : ce type de poche est généralement coupé en biais.

Pantalons, vestes, chemises… Les poches raglan ornent de nombreuses pièces de votre garde-robe.

 

6. La poche à soufflet

Cette poche est parfaite pour apporter du volume au contenant. En effet, cette variante de la poche plaquée possède des côtés pliants qui augmentent le volume de la poche.

Les poches à soufflet sont souvent cousues sur les pantalons cargo (d’où leur 2e petit nom “poches cargo”) et les parkas.

La poche à soufflet est redoutée des couturières amatrices, car elle est assez complexe à coudre. En effet, elle est composée de différents éléments (pièce de la poche, bandes pour former le soufflet) qu’il peut être difficile à assembler pour obtenir une jolie finition. Mieux vaut ne pas commencer par ce type de poche si vous débutez en couture !

 

7. La poche italienne

C’est la poche qui nous intéresse principalement aujourd’hui !

Vous vous demandez : qu’est-ce qu’une poche italienne ? Vous en avez déjà vu sans en connaître le nom ! En effet, ce type de poche est très courant, notamment sur des pantalons (type Chino ou costume) et des jupes de tailleur de style classique voire habillé.

Une poche italienne (ou à l’italienne) laisse apparaître l’intérieur de la poche, puisqu’elle est cousue à l’oblique. Sa ligne droite est oblique, depuis la ceinture jusqu’à la couture latérale.

Le saviez-vous ? Lorsque l’ouverture de la poche n’est pas oblique mais arrondie, il s’agit d’une variante de la poche à l’italienne appelée poche cavalière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant que vous savez précisément et théoriquement ce qu’est une poche italienne, prête pour passer à la pratique ? Il n’est pas question de mettre la main à la poche, mais plutôt à la pâte !

Tuto pour apprendre comment coudre une poche italienne

Réaliser une poche italienne, c’est simple avec un tuto !

Voici une technique avec les étapes pas à pas pour coudre facilement une poche à l’italienne sur une jupe.

  1. Après la coupe des pièces (poche, fond de poche, ceinture, devant et dos de la jupe) en suivant le patron du modèle, marquez l’ouverture de la poche à l’aide d’un poinçon.

  1. Le repère est marqué.

  1. Fixez une bande thermocollante sur l’envers de l’ouverture de la poche.

  1. Superposez la jupe et la poche, endroit contre endroit.

  1. Piquez l’ouverture de la poche, puis crantez les marges de l’angle.

  1. Ouvrez la couture, puis rabattez la poche sur l’envers de la jupe. Disposez la poche à 0,1 cm à l’intérieur du bord.

  1. Surpiquez l’ouverture de la poche.

  1. Placez le fond de poche sur l’envers du devant.

  1. Superposez la poche et le fond de poche, envers contre envers.

  1. Piquez à 0,5 cm du bord.

  1. Pliez les marges sur le fond de poche, puis retournez la poche sur l’envers.

  1. La poche est retournée.

  1. Écartez la jupe et piquez à 0,5 cm du bord.

  1. Surfilez le côté.

  1. Assemblez le devant et le dos, endroit contre endroit, puis cousez la ceinture.

Et le tour est joué ! Vous avez cousu avec succès votre première poche italienne sur une jupe, bravo !

Mais, nous vous connaissons bien : vous n’avez certainement pas envie de vous arrêter là…

Un livre de couture pour coudre des jupes avec différents types de poches

Ne cherchez plus un patron de couture pour coudre une jupe avec une poche à l’italienne, vous le trouverez dans le tout nouveau livre des éditions de saxe “13 jupes à coudre” !

Mais ce livre de couture vous propose un programme créatif bien plus réjouissant pour la couturière débutante ou experte que vous êtes ! En effet, il vous offre 2 patrons de base (jupe droite et jupe évasée) à modifier pour créer 13 modèles de jupes très diversifiés. Une belle occasion à ne pas rater pour personnaliser votre garde-robe avec des créations DIY uniques ! Toutes les fantaisies sont possibles : coudre une fermeture à glissière invisible ou apparente, réaliser une poche italienne ou invisible… L’auteure vous donne tous les trucs et astuces dont vous avez besoin pour adapter les patrons de couture à votre morphologie. Elle vous livre également des idées inspirantes pour associer des tissus et créer votre propre style. Que demander de plus ?

Grâce à notre tutoriel, vous savez comment coudre une poche italienne à la machine. Que vous soyez une débutante ou une experte, vous maîtrisez maintenant ce principe de couture comme votre poche ! Si vous pratiquez cette activité DIY depuis quelques temps, peut-être vous demandez-vous s’il serait nécessaire de mieux vous équiper en achetant par exemple des machines complémentaires… Ai-je besoin d’une surjeteuse ou d’une recouvreuse ? Notre blog vous apporte des réponses !

: Couture

: A LA DECOUVERTE DE, JE DECOUVRE UNE TECHNIQUE

Nos livres coups de cœur

2 commentaires
    Viviane

    Bonjour Odette, merci à vous d’avoir consulté notre article et de l’avoir si gentiment commenté ! Maintenant, il ne reste plus qu’à mettre en pratique ce tuto couture 😉 Belle journée créative !

    Répondre

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *