Saxe

Débuter en patchwork : ai-je besoin d’un pied-de-biche spécifique ?

Par viviane
Patchwork

Vous pratiquez la couture avec passion depuis longtemps. Mais en cette fin d’été, vous avez envie de tenter la technique du patchwork. Histoire de varier les plaisirs créatifs ! Débuter en patchwork est simple si vous êtes bien équipée. Et justement, c’est votre question : ai-je besoin d’un pied-de-biche spécial patchwork ou puis-je assembler des pièces de patchwork avec un pied presseur universel ? Les éditions de saxe ont testé pour vous différents pieds-de-biche afin de vous répondre. C’est parti pour une démonstration de pro !

Les principaux pieds-de-biche pour machine à coudre

Notre objectif n’est pas de vous présenter tous les pieds presseurs existants ! La liste est trop longue…. Mais voici un petit florilège des principaux pieds pour machine à coudre.

Pied-de-biche universel (appelé également pied zigzag)

C’est le pied presseur fourni avec votre machine (et donc déjà en place !). C’est avec lui que vous allez vivre le plus d’aventures créatives, car il permet de coudre des points droits, zig zag…
En théorie, il peut presque tout faire ! Sauf le café bien sûr…

Mais pour certaines coutures particulières, mieux vaut utiliser des pieds-de-biche spécifiques. Certains sont d’ailleurs fournis avec votre machine (boutonnière, fermeture à glissière…), selon le modèle choisi. Pour les autres, il faut les acheter séparément selon vos besoins.

Pied pour boutonnière : coudre une boutonnière, c’est facile !

Ce pied est prévu pour coudre facilement des boutonnières.
Sa forme peut faire peur avant la première utilisation. Mais c’est au contraire une aide appréciable lorsque l’on débute en couture. La taille de la boutonnière sera adaptée précisément au bouton cousu par la suite !

Selon votre machine, coudre une boutonnière peut se faire en :

Pied pour fermeture à glissière : indispensable pour poser un zip

Comme son nom l’indique, ce pied permet de coudre facilement des fermetures à glissière. Grâce à lui, vous cousez au plus près des dents du zip. Il peut se positionner à droite ou à gauche en fonction de l’emplacement de la fermeture à glissière.

Vous souhaitez coudre une fermeture à glissière invisible ? Découvrez sur notre blog le pied nécessaire et la méthode pour y arriver à coup sûr !

Pied téflon pour les matières plastiques

Le téflon est la matière antiadhésive par excellence. Vous en connaissez l’existence dans votre batterie de cuisine : les aliments n’accrochent pas au fond de votre casserole en téflon !

Le pied antidérapant en téflon a les mêmes propriétés ! Il va faciliter la couture de matières qui collent comme le simili cuir, le tissu enduit et la toile cirée. Grâce au revêtement de ce pied, ces textiles vont glisser facilement lors de la couture.

Bon à savoir : avant de vous lancer dans un projet couture avec de la toile cirée, découvrez toutes nos astuces pour coudre facilement cette matière réputée difficile.
Et si vous souhaitez apprendre comment coudre le cuir, consultez notre article dédié.

Comment changer le pied-de-biche de votre machine ?

Changer le pied presseur de votre machine à coudre est très simple ! Rangez votre boîte à outils, vous n’en aurez pas besoin… Quel que soit le modèle, le principe est toujours le même et ne nécessite pas de tournevis :). Les couturières aguerries le savent, mais il est toujours bon de le rappeler pour toutes les autres…

Même une débutante en couture ou en patchwork y arrive sans problème à condition de prendre quelques précautions (pour assurer sa sécurité et celle de sa machine !).
Voici les 7 étapes pour remplacer le pied-de-biche de votre machine à coudre :

  1. Eteignez votre machine ! C’est un conseil de base à appliquer en toute circonstance (excepté au moment où vous voulez coudre bien entendu !). On l’oublie souvent, mais un accident est vite arrivé. Lorsque vous changez de fil, d’aiguille, de canette ou de pied-de-biche, votre machine doit être hors tension. Il serait dommage (et douloureux !) de voir l’aiguille transpercer l’un de vos doigts…
  2. Remontez l’aiguille dans sa position la plus haute à l’aide du volant.
  3. Relever le pied presseur à l’aide du levier.
  4. Appuyez sur le bouton noir à l’arrière du support pour libérer le pied presseur.
  5. Placez l’autre pied-de-biche sous le support en alignant le crochet du pied avec la griffe du support.
  6. Pour enclencher la griffe (du support) dans le crochet (du pied), abaissez doucement le levier du pied presseur.
  7. Vérifiez que le pied-de-biche est fixé correctement en relevant le levier.

Chronométrez-vous lors du changement de pied : vous serez surprise de la rapidité avec laquelle vous aurez exécuté cette action si simple. Quelques minutes suffisent !

Bon à savoir : si vous avez un doute, n’oubliez pas que votre machine est fournie avec un manuel d’utilisation ! Même s’il peut être rébarbatif de le lire (effectivement, ce n’est pas votre livre de chevet), vous y trouverez les informations spécifiques à votre modèle pour remplacer le pied-de-biche.

Débuter en patchwork avec un pied standard, c’est possible ?

Les couturières sont amenées à utiliser différents types de pieds presseurs. Mais il en est un qui est surtout utilisé par les quilteuses : le pied spécial patchwork !

Vous êtes une quilteuse débutante ou une couturière qui veut s’essayer au patchwork ? Soyez attentive à ce qui va suivre… Nos tutoriels vont vous intéresser si vous souhaitez débuter en patchwork sans investir dans un pied spécial. Ils répondent à la question : est-il possible d’assembler un patchwork avec un pied standard ?

La réponse est oui ! Vous pouvez utiliser votre pied universel. Mais des précautions sont à prendre, car le patchwork nécessite de la précision. Lors de l’assemblage des pièces, il est indispensable de coudre avec une marge de couture homogène et identique.

Vous devez veiller à :

Comment définir la largeur de la marge de couture ?

Quel que soit le pied-de-biche, la largeur entre le bord droit du pied et l’aiguille dimensionne la marge de couture.
Pour mesurer cette largeur, piquez sur une feuille de papier en calant son bord juste le long du bord droit du pied presseur. Petite précision (qui a son importance) : effectuez cette couture sans mettre de fil dans l’aiguille ni de canette !

Mesurez la dimension entre les trous et le bord de la feuille. C’est cette marge qu’il vous faut ajouter tout autour des pièces.

La valeur de la marge de couture doit être comprise entre 0,5 cm (minimum pour obtenir un ouvrage solide – sauf pour un sac où les marges doivent être plus importantes) et 0,75 cm.

Bon à savoir : ne prévoyez pas une marge supérieure. Elle générerait des surépaisseurs de tissu, gênantes lors de l’assemblage ou du matelassage.

Assembler des pièces de patchwork : essais avec différents pieds presseurs

Voici plusieurs pieds-de-biche (de gauche à droite) :

Nous les avons testés pour voir s’ils peuvent convenir à la réalisation d’un quilt.

Nous remercions Marie-Laure Pegeot Mangel pour la réalisation de ces tests de patchwork !

Pied-de-biche universel

Positionnez l’aiguille de la machine à coudre à gauche.
La marge de couture est de 1,5 cm, comme indiqué sur la règle. Cette marge est trop importante pour assembler des pièces de patchwork.

Déplacez l’aiguille au milieu si votre machine permet cette manœuvre. Vous obtenez une marge de couture de 1,1 cm. Ce n’est toujours pas satisfaisant.

Faites bouger l’aiguille à droite. Cette fois, la marge de couture mesure 0,75 cm. C’est parfait pour coudre des pièces en patchwork et facile à ajouter à des pièces de forme simple !

Par exemple, pour obtenir un carré de 4 x 4 cm fini, il suffit de couper un carré de 5,5 x 5,5 cm en ajoutant 1,5 cm (2 x 0,75 cm) aux dimensions désirées.

En réglant correctement le positionnement de votre aiguille, vous pouvez utiliser votre pied universel pour débuter en patchwork. C’est une bonne nouvelle !

Pied presseur spécial patchwork

Le pied spécial patchwork est spécialement conçu pour assembler des pièces de patchwork. Il propose une marge de ¼ inch (soit 0,6 cm). Car oui, les quilteuses travaillent principalement en pouce (inch), unité de mesure du pays d’origine du patchwork, les Etats-Unis.

Remarque : 0,6 cm est une valeur plus compliquée à ajouter aux dimensions des pièces. Par exemple, pour obtenir un carré de 4 x 4 cm fini, il faut couper un carré de 5,2 x 5,2 cm en ajoutant 1,2 cm (2 x 0,6 cm) aux dimensions désirées. C’est un coup de main à prendre…

Mais si vous prenez l’habitude d’utiliser les dimensions en inchs pour réaliser vos ouvrages en patchwork, ce pied presseur est idéal !

Essais avec les autres pieds-de-biche

Votre machine ne permet pas de déplacer l’aiguille ? Faites des essais avec les autres pieds à votre disposition en respectant la méthode que nous vous avons donnée.

Par exemple, nous avons essayé avec le premier pied pour fermeture à glissière. Il donne une marge de 1 cm, ce qui est trop grand.

Avec le 2e pied pour fermeture à glissière, nous obtenons une marge de couture de 0,75 cm. Il peut donc être utilisé pour réaliser un ouvrage en patchwork.

Des astuces pour coudre avec précision

Le patchwork est un art du fil qui nécessite une grande précision dans sa réalisation. Comment réaliser des coutures précises sans pied spécifique ni possibilité de déplacer l’aiguille de la machine ?

Voici 2 solutions pour positionner correctement les pièces de patchwork à assembler afin de coudre avec une marge régulière :

Grâce à ces astuces, vous pouvez vous initier au patchwork, sans investir dans un pied spécial patchwork dans un premier temps. Si ensuite, vous vous prenez de passion pour cette technique, vous aurez la liberté d’acheter un pied spécifique.

Bon à savoir : lorsque vous vous serez initiée au patchwork, vous verrez qu’après avoir assemblé les pièces, il vous faudra également les matelasser. Pour réaliser le matelassage, il est nécessaire de vous équiper d’un pied quilting, disponible par exemple chez Mondial Tissus.

Des modèles de patchwork pour mettre en pratique nos “astuces pied-de-biche”

Vous avez terminé les tests avec vos différents pieds-de-biche. C’est bien, vous avez trouvé la méthode et le pied pour obtenir la bonne marge de couture tout au long de l’assemblage de vos pièces de patchwork. Vous êtes donc fin prête pour réaliser votre premier modèle de patchwork !

Aux éditions de saxe, nous nous mettons à la portée des quilteuses de tout niveau :

Si vous êtes plutôt adepte du style traditionnel, vous allez être séduite par les ravissants modèles de patchwork du Magic Patch Quilts du soleil !

Si vous préférez l’esthétique country coloré, le dernier Quilt Country Quilts en fleurs va faire votre bonheur. Dans cette parution, nous précisons pour chaque modèle s’il est de niveau débutant, intermédiaire ou confirmé.

Grâce à nos astuces simples à mettre en place, vous allez pouvoir débuter en patchwork en gardant votre pied-de-biche classique. Et vous serez libre ensuite d’investir dans des pieds presseurs spécifiques si l’envie créative vous en dit. En attendant, bons tests de pied-de-biche sur votre machine à coudre ! Et comme nous aimons vous simplifier la vie, découvrez sur notre blog des gabarits en plastique innovants qui facilitent le report des pièces (Kristel Salgarollo et Margit Siposné Cseh les utilisent dans leur livre de patchwork « Voyages quiltés » paru aux éditions de saxe). Histoire de vous donner encore plus de raisons de vous mettre au patchwork !

: Patchwork

: JE DECOUVRE UNE TECHNIQUE

Nos livres coups de coeur

2 commentaires
    Berges

    Bien que pratiquant le patch depuis plusieurs années j’ai trouvé votre article très intéressant et instructif. Félicitations à vous

    Répondre
    Viviane

    Bonjour, merci pour votre message ! Au plaisir de continuer à vous accompagner dans votre pratique du patchwork 🙂 Vous souhaitant une belle journée.

    Répondre

Déposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *